Jean Mabire

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Jean Mabire (8 février 1927 - 29 mars 2006) journaliste et écrivain. Il est le plus célèbre chantre du paganisme européen et de la Normandie.

Jean Mabire
Jean Mabire en 2005 lors d'une réunion de Terre et peuple

Biographie

D'origine normande, cet ancien élève de la section décoration de l'Ecole nationale supérieure des métiers d'arts - qui fut membre durant la deuxième guerre mondiale des Jeunesses francistes de Marcel Bucard - a créé en mars 1949 la revue Viking, "Cahiers de la jeunesse des pays normands" dont il fut le rédacteur en chef jusqu'en 1958. Fondateur en 1953 de l'atelier de création graphique Les Imagiers normands, il est entré en 1956 au quotidien La Presse de la Manche. Rappelé en Algérie pour un an, comme lieutenant de réserve, il a combattu en 1958-1959 dans le 12e Bataillon de chasseurs alpins à la frontière tunisienne et il dirigera son Commando de chasse. Capitaine de réserve, ni partisan d'une Algérie arabe ni d'une Algérie française, il ne participera en rien aux activités de l'OAS. Adjoint de Philippe Héduy à L'Esprit public (jusqu'en 1965), il publia en 1963 son premier livre politique Drieu parmi nous. Il sera ensuite rédacteur en chef d'Europe-Action (mai 1965-novembre 1966) puis chef des informations générales de Minute (1966-1972), tout en collaborant au Spectacle du monde, à Défense de l'Occident, Accent grave et Valeurs actuelles.

En 1968, il participa à la création du Mouvement normand et collabora dès lors à Haro et à L'Unité normande, organes de celui-ci.

A partir des années soixante-dix, il se consacra pour l'essentiel à son activité d'écrivain et d'historien de la deuxième guerre mondiale. Directeur de collection chez plusieurs éditeurs, il dirigea deux encyclopédies militaires et multiplia les ouvrages sur la Waffen SS.

D'avril 1990 à son décès, il tint une chronique littéraire dans National-hebdo qui fut éditée par la suite en plusieurs volumes sous le titre Que lire ?.

Lors de la scission du Front national de 1998, il resta fidèle au parti de Jean-Marie Le Pen à l'encontre de la plupart de ses proches.

Membre du comité de patronage de Nouvelle École, ce militant de la Nouvelle droite participa aux activités du GRECE puis de Terre et peuple et écrivit tant dans Eléments que dans Terre et peuple-La revue. En 1973, il fonda avec Maurice Rollet le mouvement de scoutisme Europe Jeunesse. Par la suite, il favorisa dans les années 1990 la création d'un mouvement de jeunesse d'esprit Wandervogel nommé Les Oiseaux migrateurs.

Œuvres

Grands Marins normands
  • Drieu parmi nous, La Table Ronde, 1963 (réédition : Trident, 1988 ; Lyon, Irminsul, 2002).
  • L'Écrivain, la Politique et l'Espérance, Saint-Just, collection « Europe », 1966; rééd. augmentée sous le titre La Torche et le Glaive : Libres Opinions, 1994 ; Déterna, 1999[1].

Ouvrages consacrés à la Normandie et aux Normands

  • Histoire de la Normandie, en collaboration avec Jean-Robert Ragache, Hachette, 1976 ; rééd. France-Empire, 1986, 1992) : prix du Mouvement Normand ;
  • Les Vikings, rois des tempêtes, en collaboration avec Pierre Vial (Versoix, 1976 ; rééd. sous le titre Les Vikings à travers le monde : L'Ancre de Marine, 1992)
  • La Saga de Godefroy Le Boiteux (Copernic, 1980 ; rééd. sous le titre Godefroy de Harcourt, seigneur normand, Lore, 2007) ;
  • Histoire secrète de la Normandie, Albin Michel, collection « Histoire secrète des provinces françaises », 1984 ;
  • Guillaume le Conquérant, Art et Histoire d'Europe, 1987 ;
  • Les Ducs de Normandie (Lavauzelle, collection « destins », 1987) ;
  • Grands Marins normands, L'Ancre de Marine, 1993;
  • Légendes traditionnelles de Normandie, L'Ancre de Marine, 1997
  • Jean Mabire et le Mouvement Normand, Éditions de l'Esnesque, 1998 : chroniques, cinq tomes parus ;
  • Vikings : cahiers de la jeunesse des pays normands, Veilleur, 1999 : tome I (1949-1951), tome II (1951-1955) ;
  • La Varende entre nous, Présence de La Varende, 1999 ;
  • Des poètes normands et de l'héritage nordique, Antée, 2003 ; rééd. Dualpha, 2005).

Ouvrages consacrés au paganisme

  • Thulé, le soleil retrouvé des Hyperboréens, Paris, Robert Laffont, 1978 ; rééd. Trident, 1986 ; Irminsul, 1999 ; Puiseaux, Pardès, 2002;
  • Les Solstices. Histoire et Actualité, en collaboration avec Pierre Vial, Copernic, 1975 ; réédition : Le Flambeau, 1991 ; Lore, 2007;
  • Les Dieux maudits, Copernic, 1978, rééd. sous le titre Légendes de la mythologie nordique, L'Ancre de Marine, 1999, 2010 ; Irminsul, 2004;
  • Collectif, Balades au cœur de l'Europe païenne, Les Éditions de la Forêt, 2002.

Histoire militaire

Les paras de l'enfer blanc
  • Les Hors-la-loi, Paris, Robert Laffont, 1968 (rééd. sous le titre Commando de chasse : Presses de la Cité, 1976 ; Presses-Pocket, 1978 ; France-Loisirs, 1979) ;
  • Les Samouraï, en collaboration avec Yves Bréhéret, Paris, Balland, 1971 (réédition : France-Loisirs, 1978 ; Presses-Pocket, 1987) ;
  • Les Waffen SS, sous le pseudonyme d'Henri Landemer, Paris, Balland, 1972 ;
  • La Brigade Frankreich, Paris, Fayard, 1973 (réédition : Grancher, 2005) ;
  • Ungern, le Baron fou, Paris, Balland, 1973 (rééd. corrigée sous le titre Ungern, le dieu de la guerre, Art et Histoire d'Europe, 1987 ; sous le titre Ungern, l'héritier blanc de Genghis Khan : Veilleur de proue, 1997 ; Ungern, le dieu de la guerre, illustré par Jacques Terpant, préface de Christopher Gérard, postface de Franck Buleux, Lohengrin, Lausanne, 2020.) ;
  • La Division Charlemagne, Paris, Fayard, 1974 (réédition : Grancher, 2005) ;
  • Mourir à Berlin, Paris, Fayard, 1975 (réédition : Grancher, 1995) ;
  • Les Jeunes Fauves du Führer. La division SS Hitlerjugend en Normandie, Paris, Fayard, 1976 (réédition : Grancher, 2000) ;
  • L'Été rouge de Pékin, Paris, Fayard, 1978 (réédition : Éditions du Rocher, 2006) ;
  • Les Panzers de la Garde Noire, Paris, Presses de la Cité, 1978 ;
  • La 5e division Wiking, Paris, Fayard, 1980 ;
  • Les Paras du matin rouge, Presses de la Cité, 1981 ;
  • La Crète, tombeau des paras Allemands, Presses de la Cité, 1982 ;
  • Chasseurs alpins. Des Vosges aux Djebels, Presses de la Cité, 1984 : prix des Écrivains Combattants ;
  • Les Diables verts de Monte Cassino, Presses de la Cité, 1991 ;
  • Les Paras de l'enfer blanc, Front de l'Est 1941-1945, Presses de la Cité, 1995 ;
  • Division de choc Wallonie, Lutte à mort en Poméranie, Éditions Jacques Grancher, 1996 ;
  • Les Guerriers de la plus grande Asie, Dualpha, 2004.

Histoire politique et varia

Les paras perdus
  • Tixier-Vignancour : histoire d'un Français, L'Esprit Nouveau, 1965 ; rééd. Déterna, 2001;
  • Les Grands Aventuriers de l'Histoire, les éveilleurs de peuples, Fayard, 1982;
  • Découvreurs et Conquérants, Éditions Atlas, 1983;
  • Patrick Pearse, une vie pour l'Irlande, Terre et Peuple, 1998;
  • Du bûcher à la guillotine, Dualpha, 2000 ;
  • La Traite des Noirs (L'Ancre de Marine, 2000) : livre tiré d'une contribution à L'Histoire Générale de l'Afrique, 1971;
  • Pierre Drieu La Rochelle, Réflexions sur un Coutançais méconnu, Éditions d’Héligoland, 2008

Romans

  • L'Idole a disparu, sous le pseudonyme de Didier Brument, Filipacchi, collection « Âge tendre », 1970;
  • Les Paras perdus, Presses de la Cité, Librairie Ogmios, 1987 : prix de la ville de Caen;
  • La Maôve, Presses de la Cité, 1989 ; rééd. France-Loisirs, 1990 ; Bertout, 1999 : prix des Libraires de Normandie ;
  • Opération Minotaure, Presses de la Cité, 1996 .

Ouvrages consacrés au monde maritime

Roald Amundsen
  • Évasions fantastiques, Maritime d'Outre-Mer, 1970; rééd. sous le titre Les Évadés de la mer : Dualpha, 2002;
  • Pêcheurs du Cotentin, Heimdal, 1975;
  • Les Conquérants des mers polaires, Vernoy, 1980;
  • Mor Bihan autour du monde, Fayard et Maritime d'Outre-Mer, 1980;
  • Ils ont rêvé du Pôle, L'Ancre de Marine, 1994;
  • Béring. Kamtchatka-Alaska: 1725-1741, Glénat, 1996;
  • Roald Amundsen, le plus grand explorateur polaire, Glénat, 1998 : prix Encre Marine décerné par la Marine nationale.

Série « Que lire ? : Portraits d'écrivains »

  • Que lire ? Tome I : Portraits d'écrivains, Éditions National-Hebdo, Paris, 1994, 247 p. (Chroniques littéraires parues dans National-Hebdo entre avril 1990 et septembre 1991), rééd. sous le titre Que lire ? Tome I : Dualpha, coll. « Patrimoine des lettres », Coulommiers, février 2006, 262 p.
  • Que lire ? Tome II : Portraits d'écrivains, Éditions National-Hebdo, Paris, 1995, 286 p., (Chroniques littéraires parues dans National-Hebdo entre septembre 1991 et mars 1993); rééd. sous le titre Que lire ? Tome II : Dualpha, coll. « Patrimoine des lettres », Coulommiers, février 2006, 300 p.
  • Que lire ? Tome III : Portraits d'écrivains, Éditions National-Hebdo, Saint-Cloud, 1996, 319 p., (Chroniques littéraires parues dans National-Hebdo entre mars 1993 et octobre 1994); rééd. sous le titre Que lire ? Tome III : Dualpha, coll. « Patrimoine des lettres », Coulommiers, 2006, 330 p.
  • Que lire ? Tome IV : Portraits d'écrivains, Éditions National-Hebdo, Saint-Cloud, 1997, 319 p., (Chroniques littéraires parues dans National-Hebdo entre octobre 1994 et mars 1996); rééd. Dualpha, sous le titre Que lire ? Tome IV, coll. « Patrimoine des lettres », Coulommiers, février 2006, 328 p.
  • Que lire ? Tome V : Portraits d'écrivains, Éditions National-Hebdo, Saint-Cloud, 1998, 319 p.; (Chroniques littéraires parues dans National-Hebdo entre mars 1996 et août 1997); rééd. Dualpha, sous le titre Que lire ? Tome V, coll. « Patrimoine des lettres », Coulommiers, février 2006, 330 p.
  • Que lire ? Tome VI, Dualpha, coll. « Patrimoine des lettres », Coulommiers, 2006, 367 p.
  • Que lire ? Tome VII, Dualpha, coll. « Patrimoine des lettres », Coulommiers, novembre 2007, 367 p.

Lien externe

Association

  • Association des Amis de Jean Mabire : B.P. 6, 27520 Boissey-le-Châtel, adhésion annuelle de 20 € (réception du bulletin trimestriel comprise). www.jean-mabire.com

La présidente de l'association est Katherine Hentic-Mabire, épouse de Jean Mabire.

Magazine

Notes et références

  1. Unique ouvrage purement politique de Jean Mabire.