Nation

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Étymologiquement, une « nation » est une communauté populaire et politique de même origine ethnique, de même « naissance ».

Nation, Etat-Nation, Empire

Il ne faut pas confondre la Nation et l'Etat-Nation. « Nation » et « ethnie » sont le même mot. Cela désigne une communauté de même origine. Opposer la nation à l'Empire est un quiproquo sémantique. Un Empire, selon son acception positive, est une fédération, une entente de nations proches et apparentées, plus exactement une « nation fédérale ».

Nationalisme et nouveau nationalisme

Il faut cesser de lier le nationalisme à la défense de l'Etat-nation jacobin et cosmopolite. Le nationalisme, comme concept, doit changer de sens:

1) Il doit acquérir une dimension ethnique et non plus strictement politique et désincarnée. Il doit donc revenir à ses sources étymologiques premières.

2) Le nationalisme pourrait désormais s'entendre au sens européen élargi, étendu , de manière visionnaire et pour le futur, à tous les peuples d'origine indo-européenne du Continent. Dans cette acception, des patriotismes régionaux s'imbriqueraient comme des composantes organiques au sein d'un nationalisme impérial grand-européen. C'est ce qu'il convient de nommer le Nouveau nationalisme.

Les paradoxes du nationalisme

En ce qui concerne maintenant le cas français, le sujet est délicat et complexe. Un nationalisme français ne peut en aucun cas s'inscrire dans la tradition du nationalisme jacobin, puisqu'il est cosmopolite, anti-ethnique et que, paradoxalement, il détruit cette « France » que l'on prétend aimer par ailleurs (c'est le « paradoxe français »). La même remarque vaut pour les institutions actuelles de l'Union européenne dont la destruction des nations et des peuples d'Europe semble être le principal souci.

Trois niveau pour la grande Nation européenne

Une piste est possible, une piste impériale à trois étages :

1) une patrie régionale charnelle

2) une citoyenneté d'un pays historique

3) la nationalité globale, ethnique et historique, qui couvrira l'ensemble de notre continent.

L'imbrication de ces trois niveaux est trop complexe pour qu'elle puisse être rationnellement résolue du premier coup. Seule l'histoire tranchera. Les problèmes de l'Europe relèvent d'une solution par le haut, qui dépasse tous les clivages, une solution qui ne détruise ni les attachements aux patries charnelles régionales, ni la fidélité aux concepts historiques d'Espagne, de France, d'Allemagne, etc. (à leurs langues, leurs cultures), ni la construction futuriste de la grande Nation européenne. Il faut faire prévaloir l'idée d'inclusion et non d'exclusion.

Articles connexes

Liens externes