Communauté

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher
« La danse des paysans » de Pierre Bruegel (vers 1568). Pendant des siècles, l'instinct dionysiaque des peuples d'Europe s'est débridé dans les danses, les ripailles et les amours rustiques. Saisis d'une ivresse sacrée, les villageois retrouvent spontanément le pas des cortèges bacchiques, tandis que s'entrechoquent les pichets de vin. Hommes, femmes, enfants mêlés dans le grand frémissement de la chair et de la vie. La fête prend ici sa véritable signification : assurer la conservation et la transmission des traditions communautaires et, en même temps, libérer joyeusement les énergies élémentaires et essentielles. Cette grande santé païenne restera toujours suspecte aux yeux des mystiques de la pénitence, qui feront du Grand Pan le maître des nuits maudites et des sabbats.
La communauté est un groupe humain dont les liens internes, de caractère global et organique, sont structurés par le sentiment d'une commune appartenance, d'un héritage et d'un vouloir vivre collectif, par opposition aux liens contractuels, individuels et intéressés qui régissent la "société".

La communauté est, éthologiquement, le mode de regroupement humain le plus naturel mais aussi celui qui permet le plus l'expression d'une culture. Parce qu'elle est homogène sur le plan ethno-culturel, la communauté préexiste à ses propres formes d'organisation, à l'inverse de la société; mais elle n'existe jamais à l'état pur et inclut de ce fait des rapports sociétaires. On parlera donc de modèle (et non d'utopie) communautaire. Ce modèle, qui peut aller de la nation (communauté du peuple) à la famille, en passant par la confrérie (communauté de foi), l'armée (communaut de combat), l'entreprise (communauté de travail), s'oppose radicalement aux modèles sociétaires des idéologies dominantes marquées par l'individualisme et l'égalitarisme unilatéraux propres à la doctrine du "Contrat social". Dans le modèle communautaire, les rapports humains sont pluridimensionnels et organisés selon une structure holiste : la communauté est à la fois affective, rationnelle, hiérarchisée, pluri-fonctionnelle; elle a une histoire et un destin, et ne se limite pas au présent. Son être transcende les existences individuelles et leur donne un sens. La notion de service communautaire, de devoir communautaire est au centre de nos valeurs éthiques. Le modèle communautaire, qui a toujours tenté les doctrines de gauche les moins dogmatiques, constitue une réponse appropriée au [[nihilisme] croissant de la société marchande.

Liens externes