Ligne droite

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Le nom de Ligne droite a été employé par plusieurs clubs de réflexions :

Ligne droite (1997)

Le club politique Ligne droite a été fondé en 1997 par Jean-François Touzé, alors président du Parti national républicain. Depuis cette date, il édite de manière très irrégulière une lettre éponyme et organise des réunions thématiques réservées à ses membres.

Son objectif est d'être un laboratoire d'idées au service de la « droite nationale ». C'est ainsi que plusieurs membres de ce club, parmi lesquels Didier Lecerf, participèrent en 2002, sous la conduite de Jean-François Touzé, aux travaux de la cellule « Idées images » de la campagne électorale de Jean-Marie Le Pen.

On retrouve dans la direction de Ligne droite Roland Hélie, Daniel Le Goff, Olivier Cazal, Guirec Sèvres, Emmanuel Camoin, Laurent Latruwe (qui l'a quitté à l'automne 2007 en dénonçant sa dérive anti-Le Pen, voire anti-FN), etc.

Certains responsables du Club Ligne droite, comme Roland Hélie, ont créé en mai 2006 le site et la revue Synthèse nationale puis ont participé à la création de la Nouvelle droite populaire avant de rompre avec Jean-François Touzé.

Ligne droite (2012)

Un nouveau club Ligne droite, a priori sans liens avec le précédent, est né en octobre 2012 en Seine-et-Marne pour promouvoir des alliances électorales entre l’UMP et le FN. Alain Pérez, ancien commissaire de police, ancien membre du Chêne, le club de Michèle Alliot-Marie, président de ce « cercle de réflexion » qui revendique déjà 200 adhérents, dont des membres de l’UMP, a déclaré lors de la réunion de fondation : « C’est la solution que tout le monde pense tout bas, sans oser le dire tout fort. A la dernière présidentielle, Nicolas Sarkozy fait 10 millions de voix et Marine Le Pen 6,5 millions. Si on fait les calculs, on voit que la réunion de ces forces peut permettre de battre la gauche. » Le vice-président Sébastien Chimot de Ligne droite, conseiller national UMP, a ajouté : « Jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas un parti antirépublicain, sinon il serait interdit. Ça fait cinq ans que la droite perd toutes les élections, il y a un moment où il faut revoir notre stratégie ».

Ligne droite (2018)

Un autre site du même nom a été lancé le 9 janvier 2018.

Il se donne pour objectif de contribuer à refonder sur des bases entièrement nouvelles une droite visionnaire, forte et audacieuse, qui sorte du champ clos défini par le politiquement correct et qui affronte les menaces, celle de l’immigration, celle de l’ultralibéralisme international et celle qui détruit les valeurs.

Liens externes