Bruno Gollnisch

De Metapedia.

Bruno Gollnisch-Flourens est un homme politique français, né le 28 janvier 1950 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Longtemps délégué général du Front national, puis vice-président exécutif, il est actuellement membre du bureau politique et membre de droit du Comité central de ce mouvement.

Il exerce les mandats de député européen et de conseiller régional de la région Rhône-Alpes. Il a enseigné le droit international et la civilisation japonaise à l'Université Jean Moulin - Lyon III.

Sommaire

Biographie

Historique familiale

Il est issu d'une longue lignée d'universitaires et d'hommes politiques français, originaires pour la plupart de Lorraine et d'Alsace:

  • Émile Flourens son bisaïeul, un républicain modéré, ministre des Affaires étrangères sous la Troisième République, fut l'un des artisans des rapprochements franco-anglais et franco-russe à l'origine de la Triple-Entente ;
  • Edmond Gollnisch, l'un de ses trisaïeuls, fut maire de Sedan lors de la prise de la ville par les armées coalisées germano-prussiennes pendant de la guerre de 1870 ;
  • Marie-Jean-Pierre Flourens, un autre de ses aïeuls, fut académicien, professeur de physiologie au Collège de France et député Libéral en 1839.

Débuts en politique

  • 1968 : étudiant en droit à Nanterre, il devint secrétaire de la FNEF (Fédération Nationale des Etudiants de France) ;
  • 1978-1980 : il fut l'assistant parlementaire de Jean-Louis Beaumont, député Divers droite.

Front national

Bruno Gollnisch a adhéré au Front national en 1983 :

  • au printemps 1984, il a été élu secrétaire départemental de la section Rhône de ce mouvement ;
  • chargé de l'organisation des élections européennes (1984), cantonales (1985), législatives (1986) ;
  • 1986 : élu au Comité central lors du congrès de Lyon (constamment réélu depuis), puis coopté au Bureau politique du Front National ;
  • 1994 : nommé vice-président du Front national, il a porté ce titre jusqu'à sa nomination au poste de secrétaire deux ans plus tard ;
  • octobre 1996 : nommé secrétaire général du Front national, en remplacement de Carl Lang, qui avait souhaité se consacrer à la région Nord ;
  • 22 novembre 1999 : nommé délégué général du Front national, suite à la suspension de Bruno Mégret ; il a permuté ses fonctions de secrétaire général avec Carl Lang (ayant repris la délégation générale en décembre 1998) ;
  • 2002 : directeur de la campagne présidentielle de Jean-Marie Le Pen, qui ira au deuxième tour ;
  • automne 2007 : vice-président exécutif chargé des questions internationales et programmatiques ;
  • juillet 2008 : annonce sa candidature à la présidence du Front national pour le congrès de 2011.
Outils personnels