Jean Haudry

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher
Haudry1.png

Jean Haudry, né en 1934, est un linguiste français, spécialiste des langues et de la civilisation indo-européennes.

Ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de grammaire et docteur ès Lettres, Jean Haudry a été professeur de linguistique et de sanskrit à l'université Lyon-III de 1966 à 1998.

La principale particularité de sa méthode de recherche est qu'il aborde toujours en premier lieu la reconstruction linguistique, puis ce qu'il a nommé la tradition indo-européenne, c'est-à-dire la vision diachronique de la civilisation indo-européenne, qu'il a subdivisée en quatre étapes bien distinctes. C'est seulement ensuite, en troisième lieu, qu'il place la mythologie comparée, l'archéologie et l'anthropologie. Cette démarche constitue ainsi l'opposé de celle de Georges Dumézil.

Pionnier des études indo-européennes, il a été le premier à les introduire dans les travaux de recherches du GRECE, dont il a été l'un des premiers cadres. Membre plus tard de l'association Terre et peuple, il sera l'un des initiateurs du lancement de la revue Sparta.

Biographie

Formation

Jean Haudry est né le 28 mai 1934 au Perreux-sur-Marne, d'un père employé de commerce et d'une mère employée de banque.

Après ses études secondaires, il entreprend un cursus universitaire en philologie. C'est là qu'il commence à apprendre le sanskrit. Durant ces années, il suit notamment les cours d'Armand Minard pour le sanskrit, d'André Martinet pour la linguistique, d'Émile Benveniste pour l'indo-européen, de Michel Lejeune pour le grec et de Jacques Perret pour le latin.

Il est diplômé de l'École normale supérieure en 1956 et agrégé de grammaire en 1959.

Carrière académique

En 1966, il est nommé à la Faculté des Lettres de l'université de Lyon (aujourd'hui université de Lyon III), où il est chargé d'un cours d'introduction aux études indo-européennes.

En 1975, il présente, sous la direction d'Armand Minard, une thèse novatrice sur l'usage des cas en védique. Il obtient ainsi le titre de docteur ès lettres.

Il dirigera le Centre de linguistique appliquée de l'université Lyon III. Il sera aussi doyen de la facultés des Lettres et civilisations de cette université.

Il a été directeur d'études de grammaire comparée des langues indo-européennes à la IVe section de l'École pratique des hautes études.

L'Institut d'études indo-européennes

Jean Haudry fonde en 1982 avec Jean-Paul Allard et Jean Varenne l'Institut d'études indo-européennes de l'université Lyon-III. L'institut publie la revue spécialisée Etudes indo-européennes, qui va publier pendant dix-sept ans des articles reflétant la volonté pluridisciplinaire de ses fondateurs. Dans les pages de la revue se croisent des linguistes, des historiens des civilisations, du droit, des religions, institutions, des anthropologues, des ethnologues, des philosophes et des préhistoriens. Cette entreprise, unique dans l'espace francophone, s'est retrouvée en butte aux attaques continuelles et aux calomnies des bien-pensants, estimant que le phénomène indo-européen représenterait un danger pour la démocratie, ou du moins pour leur conception de la démocratie.

Malgré les campagnes de haine et de diffamation à son endroit, Jean Haudry continuera d'enseigner à Lyon III jusqu'en 1998, où il est émérité.

Engagement métapolitique

Jean Haudry adhère au GRECE en 1974. Il est membre du comité de patronage de la revue Nouvelle École, dans laquelle il livre plusieurs articles. Il écrit aussi dans Éléments au cours des années 1970-1980.

Il entre au Conseil scientifique du Front national et contribue à sa revue Identité. Après la scission de 1998, il rejoint le Mouvement national républicain.

Il est membre de l'association Terre et peuple, dont il devient vice-président.

Il écrit dans les publications Krisis, Nouvelle École, Réfléchir et agir et Terre et peuple.

En automne 2020, il participe au lancement de la revue Sparta.

Travaux linguistiques

Haudry2.png

Jean Haudry est l'auteur de plusieurs ouvrages spécialisés, et il contribue régulièrement à des revues scientifiques comme le Bulletin de la Société de linguistique de Paris.

Les travaux de Jean Haudry en linguistique portent essentiellement sur le sanskrit et ses formes anciennes, et cherchent à reconstituer des éléments de la langue à l'origine des langues indo-européennes.

Sur recommandation de Georges Dumézil, les éditions PUF demandent à Jean Haudry un ouvrage synthétique sur l'indo-européen (comprendre la langue indo-européenne, sous ses aspects phonologiques, morphologiques et syntaxiques) pour la collection « Que sais-je ? ». L'ouvrage fait grand bruit dans les milieux universitaires. Suite à son succès, l'éditeur demande à Jean Haudry d'écrire une synthèse consacrée au peuple originel indo-européen. Ce sera Les Indo-européens, qui paraît en 1981 dans la même collection. Le petit ouvrage nécessite plusieurs rééditions. Mais il fait bientôt l'objet d'une campagne de haine de la part des ligues de vertu, qui lui reprochent de « faire de la propagande raciste ». Malgré la forte demande, notamment chez les étudiants, l'éditeur renonce alors à toute réédition. Il faudra attendre 2010 pour que les Editions de la Forêt prennent en charge sa réédition, qui se fait sous une forme revue et augmentée.

Mythologie comparée

Des trois fonctions aux trois Cieux

Alors que dans les années 1980, les recherches en mythologie comparée sont durablement influencées par l'œuvre de Georges Dumézil et sa théorie des « trois fonctions » (Fonctions tripartites indo-européennes), Jean Haudry fait remarquer que ce schéma explicatif se laisse difficilement appliquer à certains domaines du monde indo-européen : parmi ceux-ci, en particulier les mondes grec ou balte au sein desquels, comme le reconnaissait Dumézil lui-même, l'interprétation des mythes par le prisme de la trifonctionnalité offre peu de résultats. Jean Haudry explique que nombre de récits et légendes ne peuvent être interprétés et compris que par des notions cosmologiques, tels que le jour, l'année, le cycle cosmique qui « jouent un rôle très important dans la tradition indo-européenne ». Dans son ouvrage le plus important, La Religion cosmique des Indo-Européens, Jean Haudry montre que la cosmologie des trois cieux, ciel diurne, ciel nocturne et ciel crépusculaire, constitue la base des « trois couleurs » symboliques blanche, noire et rouge, et de leur application à la société, les trois fonctions.

En traitant successivement les figures de Zeus, Héra, Cronos, Héraklès et les principales divinités du panthéon grec sous cet angle nouveau, Jean Haudry démontre que le domaine grec s'intègre pleinement aux interprétations de la mythologie comparée indo-européenne.

En 2002, dans Juno Moneta, Aux sources de la monnaie, il interroge la figure de la déesse romaine Juno Moneta et propose une interprétation comme Junon « au collier », version latine d'une ancienne « déesse au collier » plaçant les réalités romaines, selon Jacques Poucet, philologue et spécialiste de la Rome antique, « dans un éclairage particulier, nouveau et original ». Pour l'étruscologue Dominique Briquel, l'ouvrage « solidement documenté » présente « des pages passionnantes, et très bien informées, sur les formes primitives de monnaie, sur les désignations de la monnaie dans les différentes langues » et apporte « du nouveau à notre compréhension d’un épisode aussi connu que celui de l’attaque du Capitole par les Gaulois de Brennus. »

Pensée, parole, action

Dans son essai intitulé La Triade pensée, parole, action, dans la tradition indo-européenne (2009), il montre l'ancienneté et la large répartition « dans l’ensemble des littératures anciennes de langue indo-européenne » de la formule « pensée, parole, action ». Il y voit le principe même de la tradition : « formuler des pensées et transmettre oralement des formules pour qu'elles se transforment en des actes. »

La seconde partie du livre montre le lien entre la triade et le feu (la lumière) et examine de nombreuses corrélations du feu avec des expressions de la pensée, de la parole, puis de l’action, le feu constituant l'unité de la triade et de ses variantes. Haudry montre la présence de « feux divins » dans plusieurs mythologies indo-européennes, comme la figure de Loki dans le panthéon scandinave.

Pour Alberto De Antoni, cette étude, « très savante et élaborée d'un point de vue linguistique, avec une vaste bibliographie et un appareil critique », permet à son auteur grâce à la multiplicité des sources à l'intérieur du monde indo-européen et à « une excellente expertise linguistique » de reconstituer les verbes et de noms de la formule triadique. Il conclut en notant que Jean Haudry devient « obligatoire » pour les études dans ce domaine pour ce qui concerne la linguistique tout en précisant n'être pas obligé de souscrire à la reconstruction de la société indo-européenne proposée par le comparatiste français.

Publications

Monographies

Haudry3.png
  • L'Emploi des cas en védique : introduction à l'étude des cas en indo-européen, Lyon, L'Hermès, « Les Hommes et les lettres », 1977.
  • L'Indo-européen, Paris, Presses universitaires de France, « Que sais-je ? », 1979 ; rééd. 1984 ; 1994.
  • Les Indo-Européens, PUF, « Que sais-je ? », 1981 ; rééd. 1985 ; 1992; rééd. revue et corrigée Éditions de la Forêt, 2010.
  • Préhistoire de la flexion nominale indo-européenne, Lyon, Institut d'études indo-européennes, 1982.
  • La Religion cosmique des Indo-européens, Milan et Paris, Archè / Les Belles Lettres, « Études indo-européennes », 1987.
  • Dir. avec Bernard Demotz, Révolution, contre-révolution, (actes du colloque, Lyon, 1989, organisé par le Centre d'histoire et d'analyse politique et Tradition et modernité), Paris, Le Porte-Glaive, « Alétheia », 1990.
  • Dir., Questions créoles, questions linguistiques (actes de la table ronde de novembre 1989 organisée par le Centre d'études linguistiques Jacques Goudet), Lyon, Université Lyon III, Jean Moulin, Série sociolinguistique, 1991.
  • Dir. avec Brigitte Horiot, Mélanges de linguistique offerts à Jacques Goudet, Lyon, Université Lyon III, Jean Moulin, Centre d'études linguistiques Jacques Goudet, 1997.
  • Juno Moneta : aux sources de la monnaie, Milan et Paris, Archè / Edidit, « Études indo-européennes », 2002.
  • La Triade pensée, parole, action, dans la tradition indo-européenne, Archè, Milan, 2009.
  • Le Feu de Naciketas, Archè, Milan, « Études indo-européennes », 2010.
  • Le Message de nos ancêtres, Forcalquier, Éditions de la Forêt, 2016.
  • Le feu dans la tradition indo-européenne, Archè, Milan, 2016.
  • Sur les pas des Indo-Européens - Religion - Mythologie - Linguistique, éd. Yoran Embanner, 2022, 472 p.

Articles

Jean Haudry a rédigé près de 150 articles scientifiques qui ont paru dans des revues spécialisées, comme Lalies, le Bulletin de l'association Guillaume Budé, Baltistica, le Bulletin de la Société de linguistique de Paris, L'information grammaticale, la Revue des études latines, le Journal of Indo-European Studies et Études indo-européennes.

Outre ces travaux destinés aux spécialistes, il a fourni également de nombreux articles adressés à un public plus large. Ceux-ci ont paru dans des revues comme Nouvelle École, Éléments, la Nouvelle revue d'histoire ou Sparta.

Préface

  • Lothar Kilian, De l'origine des Indo-Européens, trad. Felicitas Schuler, Paris, Éd. du Labyrinthe, 2000, 284 p.

Liens externes

  • Texte d'hommage à Jean Haudry, héraut de la tradition indo-européenne, par Frédéric Andreu-Véricel : [1]