Éditions Aidôs

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher
Emblème des éditions Aidôs

Les Éditions Aidôs ont été fondées en 2020.

Elles sont notamment responsables de la publication de la revue Sparta.

Présentation

Dans la Grèce antique, et notamment à Sparte, Aidôs était l'un des pathèmata (singulier pathèma), à savoir l'une des sacralisations "sinon d'affects, du moins d'états psychologiques à manifestations physiques [...] ou d'états du corps à retentissement psychique" (Nicolas Richer, La religion des Spartiates. Croyances er cultes dans l'Anriquité, Les Belles Lettres, Paris, 2012, p. 50). Souvent rendu par « retenue, pudeur », « le mot aidôs est à peu près intraduisible, comme tous les mots de culture et de civilisation qui sont prégnants, gros de sens multiples et secondaires avec des résonnances souvent inexprimables en termes conceptuels » (Jean Hani, Mythes, rites et symboles. Les chemins de l'invisible, Guy Trédaniel, Paris, 1992, cité ibid., p. 56).

Fréquemment associé, à l'époque classique, à l' enkrateia, la maîtrise de soi, à l' eusebeia, la piété pour le cosmos, les dieux et les ancêtres, à la sôphrosynè, la sagesse ou tempérance, aidôs est étroitement lié, à l'époque archaïque et chez Homère, à philos. Il connote alors le sens de « respect, révérence à l'égard de sa propre conscience et vis-à-vis des membres d'une même famille », écrit Émile Benveniste. « Plus généralement, à l'intérieur d'un groupement donné, l'un assumera les obligations de l'autre en vertu de l'aidôs; c'est aussi le sentiment de déférence à l'égard de celui avec qui l'on se trouve lié. Quand un guerrier excite ses compagnons défaillants en leur criant: aidôs! il les rappelle au sentiment de cette conscience collective, du respect de soi-même qui doit resserrer leur solidarité. [...] Aidôs éclaire le sens propre de philos: tous deux s'emploient pour les mêmes personnes; tous deux désignent en somme des relations de même type. Parents, alliés, domestiques, amis, tous ceux qui sont unis entre eux par des devoirs réciproques daidôs sont appelés philoi » (Le Vocabulaire des institutions indo-européennes. I. Economie, parenté, société, p. 340-341).

Aidôs définit donc un « style de l'âme », appelé à se refléter dans la culture intégrale. Celle-ci « doit susciter des chefs responsables, non des intellectuels frivoles; des communautés organiques, non des tourbes associées; des conduites exemplaires d'hommes, non des attitudes désinvoltes d'individus » (Franco Freda, « Éléments de la culture intégrale », Risguardo I, Ar, Padoue, 1980). Les éditions Aidôs seront au service de la formation en profondeur d'une sodalité nourrie par les contenus les plus élevés de l'héritage ancestral des peuples indo-européens et désireuse de vivre une authentique « restauration de l'humain ».

Publications