Tomislav Sunic

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Tomislav Sunic est écrivain, traducteur et ancien professeur en sciences politiques aux Etats-Unis.

Tomislav Sunic

Biographie

Parcours académique et diplomatique

Tomislav Sunic est né en Croatie en 1953, dans une famille catholique et anticommuniste. Son père, Mirko Sunic (1915-2008), est avocat, mais surtout un opposant au régime, qui est emprisonné plusieurs fois.

Sunic étudie la littérature et la philologie française et anglaise à l'Université de Zagreb jusqu'en 1978.

De 1980 à 1982, il travaille en Algérie en tant qu'interprète pour la compagnie de construction croato-yougoslave Tehnika.

Il s'exile ensuite aux Etats-Unis, où il obtient l'asile politique. Il y entreprend des études en philosophie et en sciences politiques et obtient un Master à l'Université d'État de Californie à Sacramento en 1985. Il obtient ensuite un doctorat en science politique en 1988 à l'Université de Californie à Santa Barbara en soutenant une thèse consacrée à la Nouvelle droite[1]. Durant ses études en Amérique, il mène campagne pour les prisonniers politiques croates en Yougoslavie et écrit également dans le bimensuel de la communauté émigrée croate publiée à Londres Nova Hrvatska (« Nouvelle Croatie ») et pour le trimestriel littéraire croate Hrvatska Revija (« Revue croate ») publié à Madrid.

De 1988 à 1993, il enseigne à l'université d'État de Californie, à l'université de Californie et au Juniata College de Pennsylvanie.

De 1993 à 2001, il occupe plusieurs positions diplomatiques pour le gouvernement croate, à Zagreb, Londres, Copenhague, et à Bruxelles. Il enseigne également à l'Anglo-American College de Prague.

Un combattant de la Nouvelle Droite

Militant et auteur à la fois de la droite antilibérale croate et de la Droite alternative américaine, il est l'auteur d'ouvrages et d'articles en français, allemand, anglais et croate sur des thèmes traitant du pessimisme culturel, de l'usage et de l'abus du langage moderne par les pourvoyeurs de l'idéologie libéralo-communiste, ainsi que de la géopolitique dans les Balkans, de la démocratie et de l'utopie égalitaire. Tom Sunic dénonce inlassablement le danger de la globalisation mondialiste en train d'éclore sur les décombres du communisme dans les pays de l'Est.

Tomislav Sunic est le correspondant en Croatie de la revue Nouvelle École et membre du Comité d'honneur de l'Académie de recherches sociales et politiques. Il milite notamment pour un véritable rapprochement entre les deux frères ennemis croate et serbe. Cette guerre larvée servant, selon lui, les intérêts des ennemis de l'Europe.

Tomislav Sunic est membre dirigeant du parti américain American Third Position, national, identitaire et non-interventionniste, ainsi que de l'American Freedom Party.

Congrès Europe2, le réveil ou la mort

Il intervient régulièrement dans l'espace francophone, notamment à la radio en ligne Méridien Zéro ou à des congrès, comme celui de Lille, « L'Europe, une civilisation politique », organisé par l'association Egalité et Réconciliation en mars 2018.

Il est aussi venu aussi plusieurs fois en Suisse. En novembre 2017, il est invité au Congrès annuel du PNOS à Bellach (SO) où il s'exprime au sujet du développement de l'Alt-Right américaine, de l'élection de Donald Trump et de la notion d'identité. En mars 2019, il participe en tant qu'orateur, aux côtés de Pierre Krebs et de Robert Steuckers, à un congrès intitulé « Europe: le réveil ou la mort », organisé à Genève par le mouvement Résistance helvétique. Son intervention s'intitule « À quand la décadence finale ? De Salluste et Juvénal à nos jours ».

Ouvrages

Tomislav4.jpg

Publications en croate

  • Američka ideologija: nova europska sudbina ili putokaz u novu katastrofu, Zagreb, Hrvatska sveučilišna naklada, 1993.
  • Fragemnti metapolitike, ili, prilozi hrvatskoj političkoj kulturi, K. Krešimir, Zagreb, 1998.

Publications et traductions en anglais

  • Against Democracy and Equality: The European New Right, Peter Lang Publishing, New York, 1990. (ISBN 9781907166259)[2]
  • Dissidents in Titoist Yugoslavia: From Uneasy Consensus to Political Coercion, California State University, Sacramento, 1985.
  • Titoism and dissidence: studies in the history and dissolution of Communist Yugoslavia, Peter Lang Publishing, New York, 1995. (ISBN 9783631477786)
  • Cool Croatia, Vineyard Books, Glastonbury, 1999.
  • Homo americanus: Child of the Postmodern Age, Booksurge Llc, Charleston, 2007. (ISBN 978-1419659843)
  • Postmortem Report: Cultural Examinations from Postmodernity (Collected Essays), Iron Sky Publishing, Shamley Green, 2010. (ISBN 978-0956183521)
  • Titans are in Town: A Novella and Accompanying Essays, Arktos, 2017, 228 p. (ISBN 978-1912079513)
La Croatie : un pays pas défaut, réédition 2020 avec une préface de Robert Steuckers

Publications et traductions en français

  • Chronique des Temps postmodernes, Avatar éditions, 2014, 306 p. (ISBN 978-1-907847-24-0)
  • La Croatie : un pays par défaut ?, Avatar éditions, 2010, 256 p. (ISBN 9780955513299)[3]
  • Homo americanus. Rejeton de l’ère postmoderne, préface de Kevin MacDonald, Saint-Genis-Laval, Éditions Akribeia, 2010, 288 p. (ISBN 978-2-913612-42-6)

Liens externes

  • Site de Tomislav Sunic : [1]
  • « L’identité déformée : grand remplacement et changement de peuple après 1945 », par Tomislav Sunic, Eurolibertés, 14.5.2020 : [2]
  • « À quand la décadence finale ? De Salluste et Juvénal à nos jours », intervention de Tomislav Sunic au congrès « Europe: le réveil ou la mort », organisé par Résistance helvétique à Genève en 2019 : [3]
  • « Il faudra un certain temps pour que nos idées progressent, mais nous sommes sur la bonne voie », entretien avec Andrej Sekulovic, 11 mars 2021 : [4]

Notes et références

  1. cf section « Ouvrages »
  2. Cet ouvrage est une version retravaillée de la thèse de doctorat soutenue par Tomislav Sunic en 1988 à l'université de Califormie sous le titre de European New Right and the Crisis of Modern Politics. Il a été traduit en flamand, en espagnol et en croate.
  3. Dans cet ouvrage, Tomislav Sunic décrit le phénomène de la « soudaineté » et des aléas dans la notion du politique chez les peuples dépourvus d’États stables. En s’appuyant sur de nombreux ouvrages d’écrivains allemands, français, croates et américains, il s’intéresse plus particulièrement au cas de la Croatie avant d’élargir sa réflexion et de passer en revue les « fausses identités » qui interviennent dans la construction des nationalismes européens. Ce livre incontournable présente les identités nationales par « défaut » ou par « procuration ». Les victimologies et les hagiographies communistes, véhiculées par une certaine gauche occidentale et les médiats fantasmagoriques, ont été volens nolens à l’origine de l’exacerbation du conflit en ex-Yougoslavie — comme elles le seront peut être demain dans l’Union Européenne. L’ouvrage traite également du glissement sémantique des vocables à la mode, tels que « fascisme », « antifascisme », « racisme », etc., et présente au lecteur la face cachée d’une forme de postmodernité mimée à outrance par les Européens de l’Est.