Jacques Ploncard d'Assac

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Ploncard d'Assac

Jacques Ploncard, dit Jacques Ploncard d'Assac (1910-2005) est un écrivain et journaliste français. Disciple d'Édouard Drumont et de Charles Maurras, il appuie la Révolution nationale du Maréchal Pétain qui le décore de la Francisque. Il est considéré comme un maître du nationalisme français.

Biographie

Il naquit le 13 mars 1910 à Chalon-sur-Saône et fut marqué très jeune par la lecture d’Édouard Drumont un des principaux doctrinaires du nationalisme français.

Il travailla bientôt étroitement avec Henry Coston, ainsi qu'avec Léon de Poncins. Les trois hommes devinrent des spécialistes de l’action occulte de la Franc-Maçonnerie et des lobbies.

Jacques Ploncard d'Assac rejoignit naturellement l’État Français du Maréchal Pétain et travailla alors avec Bernard Faÿ au dépouillement des archives maçonniques.

Pour échapper à l’épuration gaullo-communiste et à son cortège d’atrocités (il fut condamné trois fois à mort par contumace, et dut attendre les lois d’amnistie avant de revenir en France), il s'exila en 1944 au Portugal. Il y devint un proche du président Salazar.

Durant son exil, il eut une activité de recherche historique et d’étude doctrinale prolifique qui se traduisirent par la production d’une vingtaine d’ouvrages, traduits en plusieurs langues. Il fut aussi l’animateur d’une fameuse émission radiophonique en français : “la Voix de l’Occident”, émise à partir de Lisbonne.

Les thèmes qu’il traita dans ses différents ouvrages sont : la décolonisation, le communisme, le progressisme chrétien, la Franc-Maçonnerie et le nationalisme en général.

Après la Révolution des œillets, il revint en France et collabora notamment au journal Présent.

Publications

Signé Jacques Ploncard

  • Pourquoi je suis anti-Juif, Paris, O.P.N., « La lutte nationaliste », no 2, 1938.
  • avec Lucien Pemjean, Paul Lafitte, Jean Drault et Henry Coston, 1892-1942. Le Cinquantenaire de La Libre parole, fondée par Édouard Drumont, Bordeaux, E. Castera et Paris (Centre d'action contre la franc-maçonnerie), 1942.
  • Préface à Henry Coston, Quand la Franc-maçonnerie gouvernait la France, Paris, Centre d'action et de documentation, « Les Cahiers de la France nouvelle », no 2, [1942].
  • La Franc-maçonnerie ennemie de l'Europe, Paris, C.A.D., « Les Cahiers de la France nouvelle », no spécial du Bulletin d'information anti-maçonnique, [1943].

Signé Jacques Ploncard d'Assac

  • Doctrines du nationalisme, Paris, La Librairie française, [1958] ; Éditions du Fuseau, 1965 ; Éditions de Chiré, 1978.
  • L'État corporatif. L'expérience portugaise, doctrine et législation, Paris, La Librairie française, 1960.
  • L'Erreur africaine, Lisbonne et Paris, La Voix de l'Occident, no 7, 1963.
  • L'Église et la Révolution, Lisbonne et Paris, La Voix de l'Occident, no 8, [1963].
  • Éditeur de Antonio de Oliveira Salazar, Dictionnaire politique, [éd. et lieu non précisés], 1964.
  • La Crise du communisme, Lisbonne et Paris, La Librairie française, La Voix de l'Occident, no 12, [1965].
  • Salazar, Paris, La Table ronde, 1967 ; 2e éd. augmentée, Dominique Martin Morin, 1983.
  • Lénine ou la Technique du coup d'État, Paris, Éditions de Permanences (extrait, nos 44-46), 1968.
  • La Nation, l'Europe et la chrétienté, Lisbonne et Paris, Librairie Dauphine, La Voix de l'Occident, no 10, [sans date].
  • L'Afrique trahie, Lisbonne et Paris, La Voix de l'Occident, no 11, [sans date].
  • Critique nationaliste, Lisbonne et Paris, Librairie française, La Voix de l'Occident, no 13, [sans date] ; Éd. du Trident, Diffusion la Librairie française, 1987.
  • Le Poids des clefs de Saint Pierre, suivi de le Reste de la vérité, Paris, La Librairie française (Textes lus au micro de la Voix d'Occident, à Lisbonne), [sans date].
  • Manifeste nationaliste, Paris, Plon, « Tribune libre », 1972.
  • L'Église occupée, Chiré-en-Montreuil, Diffusion de la pensée française, 1975.
  • Préface à Luigi Bader, Les Bourbons de France en exil à Gorizia (1836-1845/1875-1886), leurs tombeaux à la Castagnavizza, avec des documents inédits de l'époque de Metternich / Luigi Bader, trad. de l'italien par F. Ditri ; adapté par J. Rousseau et P. Soudan, Paris, Perrin, « Présence de l'histoire », 1977.
  • Le Secret des francs-maçons, Chiré-en-Montreuil, Éditions de Chiré, 1979 ; 3e éd., 1992.
  • Éditeur de 1792 : les dernières marches du trône, documents réunis et présentés par Jacques Ploncard d'Assac, Bouère, Dominique Martin Morin, 1986.

Sources

Revue L'Héritage n°2