Wir Selbst

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher
WirSelbst2.png

Wir selbst (« nous-mêmes »), sous-titré Zeitschrift für nationale Identität, est une revue de débat nationale-révolutionnaire allemande, qui a paru entre 1979 et 2002.

La revue reprend sa parution en mai 2022 à l'occasion de la guerre en Ukraine.

Une revue non conformiste et novatrice

La revue est créée en 1979 à Coblence, par un cercle de Junge Nationaldemokraten (l'organisation de jeunesse du NPD), qui s'est donné pour nom Grüne Zelle (La cellule verte).

La rédaction comprend notamment Henning Eichberg, Siegfried Bublies, Gerhard Quast, Roland Wehl, Elfriede Fink et Marcus Bauer.

Le nom choisi, Wir selbst (nous-mêmes), fait allusion au mouvement national irlandais, le Sinn Fein, mais il marque surtout la volonté de redéfinir et de défendre une identité nationale allemande et de renouveler les bases du nationalisme allemand.

Wir selbst va remettre au goût du jour l'héritage des nationaux-révolutionnaires allemands de la Révolution conservatrice mais s'intéresser aussi aux travaux de la Nouvelle droite. La revue va travailler particulièrement sur les concepts d'ethnopluralisme et les premières recherches sur la notion d'identité. Elle va peu à peu théoriser un nouveau « nationalisme de libération », englobant combat identitaire, lutte contre la surpopulation étrangère et contre les super-puissances, neutralisme, élaboration d'une troisième voie entre capitalisme et communisme, pacifisme, tiers-mondisme, écologie, régionalisme et Basisdemokratie (démocratie de base). Très concernée par le nationalisme arabe et la cause palestinienne, la revue publie aussi, en 1983, un long entretien accordé par le président libyen Muammar al-Kadhafi.

Wirselbst1.png

Elle tente, tout au long de son existence, de réunir les « forces démocratiques de droite et de gauche », et de jeter des ponts vers la gauche et l'extrême gauche. Elle ouvre ses colonnes à des personnalités n'ayant jamais appartenu à la mouvance nationaliste, comme l'urbaniste écologiste Konrad Buchwald, l'historien Helmut Diwald, l'ancien haut fonctionnaire est-allemand Wolfgang Seiffert, le producteur de télévision Wolfgang Venohr, le journaliste Sebastian Haffner (anti-hitlérien émigré à New York pendant la guerre et deviendra nationaliste dans les années 80), l'« artiste provocateur » Joseph Beuys, le professeur Schweißfurth (membre influent de la SPD), etc. Des militaires, comme les généraux Löser et Kießling abordent dans les colonnes de Wir Selbst les problèmes de la défense du territoire et de la réorganisation des forces armées dans une perspective démocratique et populaire. D'autres membres du SPD, des Verts et même du PDS ou d'autres organisations de gauche collaboreront ponctuellement avec Wir selbst.

La revue, publiée par les éditions Siegfried Bublies Verlag, réussit ainsi à se positionner comme un forum où peuvent débattre en toute liberté des hommes venus d'horizons divers.

Elle a eu en général un tirage d'environ 4000 exemplaires.

Liens externes

  • Site internet qui a pris la succession de la revue : [1]
  • Site des archives de la revue : [2]
  • Site de Lindenbaum Verlag, qui diffuse la revue depuis sa reparution en mai 2022 : [3]