Giovanni Monastra

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Giovanni Monastra est un biologiste, neuropharmacologue et anthropologue italien.

Monastra.jpg

Il se réclame de la pensée traditionnelle, au sens évolien du terme, et de l'écologie profonde.


Biographie

Giovanni Monastra est né en 1952.

Il est diplômé en biologie. Il s'est ensuite orienté vers l'anthropologie, notamment en collaboration avec le professeur C. Corrain de l'Institut d'anthropologie de l'université de Padoue. Il a soutenu une thèse d'anthropologie physique.

Depuis 1983, il mène des recherches dans les laboratoires d'une société pharmaceutique, en se concentrant sur la neuropharmacologie, puis sur l'immunopharmacologie. Il a travaillé dans divers instituts universitaires, dont le département de neuropathologie de l'Albert Einstein College of Medicine de la Yeshiva University de New York, où il est resté un an en tant que professeur adjoint invité.

Il a à son actif plusieurs publications scientifiques dans des livres et des revues internationales et un brevet européen pour une découverte dans le domaine de l'immunopharmacologie.

Parallèlement à son activité professionnelle, il s'est consacré à des études d'histoire de la science et, sous l'influence de l'œuvre de Julius Evola, à l'étude de différents aspects des sociétés traditionnelles. Il a publié plusieurs ouvrages et de nombreux articles dans des revues italiennes et étrangères, concernant principalement l'anthropologie, la philosophie et l'histoire des sciences, l'écologie et les questions liées à la tradition et au mythe.

Publications

Piété.jpg

En italien

  • « Itinerari del sacro attraverso le scienze naturali », in: coll., La cultura contemporanea e il sacro, vol. II, il Cerchio, Rimini, 1985.
  • « La recezione internazionale di Rivolta » (appendice à la rééd. de Julius Evola, Rivolta contro il mondo moderno, Mediterranee, Rome, 1998
  • « Una saggezza atemporale », in:. coll, Verso Casa. Una prospettiva bioregionalista, Arianna Editrice, Casalecchio, 1998.
  • Le origini della vita, Il Cerchio Ed., 2000, 74 p.
  • Maschera e volto degli OGM, Settimo sigillo, 2002, 119 p.

En français

  • avec Philippe Baillet, Piété pour le cosmos : Les précurseurs antimodernes de l'écologie profonde, Akribeia, Saint-Genis-Laval, 2017, 170 p. (ISBN 978-2-913612-66-2)
  • « Julius Evola, des théories de la race à la recherche d’une anthropologie aristocratique », in: Nouvelle École, n°47, Dossier Tradition, 1995, p. 43-57. Disponible en ligne : [1]
  • « Julius Evola à travers les yeux d'une femme, Sibilla Aleramo », in: coll., Julius Evola, Le Dossiers H, L'Age d'Homme, Lausanne, 1997.
  • « Les Indo-Européens dans la Chine antique »,( Texte paru dans Per­corsi, 1999, n°23; trad. franç.: Robert Steuckers). Disponible en ligne : [2]


Préfaces

Monastra a préfacé plusieurs ouvrages à la demande de leurs éditeurs, notamment :

  • Mehrdad M. Zarandi (dir.), Science and the Myth of Progress, Ed. Mehrdad M. Zarandi, 352 p.
  • Werner Sombart, Il Socialismo Tedesco, il Corallo, Padoue, 1981
  • Julius Evola, Il Nuovo Mito Germanico del "Terzo Regno", il Corallo, Padoue, 1981
  • Franco Cardini, La festa di San Giovanni e le acque in Italia, A.P. & C.E.J., Padoue, 1990
  • Alfredo Niceforo, Civiltà e progresso, Settimo Sigillo, Rome, 2002
  • Roberto Fondi, La Révolution organiciste, Livre-Club du Labyrinthe, Paris, 1987, 288 p.