Metapedia connaît une importante phase d'expansion et nous avons, de ce fait, besoin de votre aide pour l'accroître : faîtes un don pour la cause.

Lionel Baland

De Metapedia.

Lionel Baland est un écrivain et ex-journaliste belge francophone.

Sommaire

Parcours politique

L'engagement politique de Lionel Baland débute au sein du Parti social-chrétien (P.S.C.), qu'il quitte afin de se présenter sur les listes de la Ligue (un parti autonomiste liégeois). En 1999, il devient secrétaire fédéral du mouvement politique Sud et, à ce titre, siège au comité directeur du Parti social-chrétien avec les ministres membres du parti. Il quitte ce comité directeur lors du changement de présidence, suite à la prise de contrôle du parti par l'aile gauche.

Journaliste professionnel

Interview et photo de Lionel Baland à propos de la chute de Bosanski Brod

En octobre 1992, Lionel Baland, à cette époque étudiant en journalisme, se rend en voyage dans l'ex-Yougoslavie en guerre. Il est à Slavonski Brod/Bosanski Brod (Croatie/Bosnie) lorsque la ville de Bosanski Brod tombe aux mains des Serbes. Sa présence en cet endroit fait la une du quotidien belge La Meuse qui publie son interview en pages intérieures et ses photos. Ayant étudié le droit, puis le journalisme, Lionel Baland publie au cours des années 1993 à 1995 des articles dans différents organes de presse belges : Ardennes magazine, Clin d'œil, La Libre Belgique-Gazette de Liège, Sud, C4. Il est à cette époque détenteur d'une carte de presse de l'Association des Journalistes de la Presse Périodique (A.J.P.P.).

Interview et photos de Lionel Baland à propos la chute de Bosanski Brod

Mémoire de fin d'études

Son mémoire de fin d'études de journalisme est consacré à La presse rexiste, histoire d'une dérive politique: des débuts à 1940 et est publié dans la revue du CLHAM (Centre Liégeois d'Histoire et d'Archéologie Militaire), puis en février 2009 aux éditions Déterna à Paris sous le titre : Léon Degrelle et la presse rexiste. Ce travail est cité à plusieurs reprises dans l'ouvrage de l'historien Mathieu Simons préfacé par le Professeur d'université liégeois Francis Balace Rex et l'ordre nouveau dans l'arrondissement de Verviers, 1935-45 paru en 2013 aux Editions Vieux Temps à Andrimont en Belgique. Il est référencé dans la bibliographie de l’ouvrage Les secrets de la Belgique de Pascal Dayez Burgeon paru aux Éditions Perrin à Paris en 2013. Il est cité dans le livre Qui suis-je ? Degrelle de Francis Bergeron paru en 2016 chez Pardès à Grez-sur-Loing. Lionel Baland écrit dans ce cadre, en 2010, la préface de la réédition du livre La Révolution du XXème siècle de José Streel paru aux éditions Déterna à Paris.

Poursuivant ses recherches sur le sujet, il publie en 2017 chez Godefroy de Bouillon à Paris l’ouvrage Xavier de Grunne. De Rex à la Résistance au sein duquel il met en avant le fait qu’en Belgique francophone, durant la Seconde Guerre mondiale, les nationalistes ont participé massivement à la Résistance, mais aussi une partie des adeptes de l’Ordre nouveau tels que les membres de la Légion nationale et certains rexistes [1] [2].

Presse française et internationale

Livre Jörg Haider,le phénix

Lionel Baland anime un blog Internet consacré aux partis patriotiques en Europe et peut être considéré comme un des plus grands spécialistes de la question. Certains de ses articles sont repris sur des sites Internet célèbres tels que Fdesouche, Novopress, Contre-info, Poste de veille, Enquête & débat, Egalité et réconciliation, Le Post, Nouvelles de France, Alsace Actu, Le Peuple (Belgique), Les Observateurs (Suisse), PI-News (Allemagne),... ainsi que dans l'hebdomadaire Rivarol. Il est, entre 2009 et 2012, le correspondant d'un important site d'information hongrois. Le magazine français Flash réalise son interview. Il publie dans l'hebdomadaire français Minute ainsi que sur les sites Eurolibertés [3], Boulevard Voltaire [4] et, en anglais, de 2015 à mi-2016, sur le site international d'analyse Global Independent Analytics (GIAnalytics) [5].

Il rencontre divers dirigeants de partis nationalistes en Europe. Il interviewe notamment le député français Marion Maréchal-Le Pen (pour Nouvelles de France), le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan (pour Eurolibertés) [6], la figure de proue et porte-parole de PEGIDA Tatjana Festerling (pour TV Libertés) [7], le président du Jobbik hongrois Gábor Vona (pour Synthèse nationale), le président du parti allemand Die Freiheit Michael Stürzenberger (pour TV Libertés et GIAnalytics), le vice-président du parti allemand les Republikaner André Maniera, le président de l'AfD (Alternative pour l'Allemagne) en Rhénanie-Palatinat Uwe Junge (pour Breizh Info [8] et GIAnalytics [9]), le président de pro Köln Michael Gabel (pour Eurolibertés), l'homme fort du Vlaams Belang Filip Dewinter (pour Nouvelles de France et Synthèse nationale), le président du Vlaams Belang Tom Van Grieken (pour Breizh Info) [10], le président du Parti Populaire Mischaël Modrikamen (pour Eurolibertés) [11] ainsi que Gyorgy Budahazy (pour Nouvelles de France et pour Synthèse nationale), le prisonnier politique le plus célèbre de Hongrie.

Le livre sur Jörg Haider en couverture de Minute
Lors de la journée annuelle de Synthèse nationale en novembre 2010 à Paris, il est à la tribune aux côtés de différents dirigeants de la Résistance nationale et européenne, notamment le Député européen et ancien Vice-ministre italien de la Ligue du Nord Mario Borghezio, le Secrétaire général de PRO (Allemagne) Markus Wiener, l’ancien lieutenant de Jean-Pierre Stirbois Roland Hélie et l’ancien Député d’Alsace Robert Spieler.

Lors de la journée annuelle de Synthèse nationale en novembre 2011 à Paris, il participe à une table ronde aux côtés des écrivains Patrick Gofman, Jean-Claude Rolinat et Arnaud Raffard de Brienne.

En 2012, il publie aux Editions des Cimes à Paris le livre intitulé : Jörg Haider, le phénix. Histoire de la famille politique libérale et nationale en Autriche (192 pages de texte et 16 pages de photos). A cette occasion, il est l'invité du célèbre écrivain Emmanuel Ratier à son émission sur Radio Courtoisie à Paris. L'hebdomadaire parisien Rivarol titre Jörg Haider a-t-il été assassiné ? et consacre une pleine page à son interview sur la sortie du livre par le rédacteur en chef Jérôme Bourbon. Le magazine Synthèse nationale titre également à cette occasion sur le sujet. Novopress publie une interview qui est ensuite traduite et publiée sur un site Internet russe. Il donne une conférence en anglais, traduite en hongrois, lors du premier Festival boréal qui se tient à Veröce en Hongrie. Il est l'invité de Martial Bild au Libre journal de la Résistance française sur Radio Courtoisie. Il donne, à l'invitation de Philippe Vardon, une conférence lors de la Journée identitaire 2012. Minute du 19 septembre 2012 titre Jörg Haider, le livre qui conteste la thèse officielle du décès et consacre une page et demie à son interview par le rédacteur en chef Patrick Cousteau. Présent publie dans son numéro du 21 septembre 2012 un article de Rémi Fontaine consacré à la sortie du livre. La revue norvégienne Malmannen parle également de l'ouvrage. La revue Militant publie un article sur le livre dans son numéro de décembre 2012.

Lionel Baland sur TVLibertés à Paris

Il participe à un débat croisé sur Atlantico, avec le politologue Thomas Guénolé et l’historien Pierre Rigoulot [12], sur le thème « L’UMP peut-elle encore réussir à marier son aile droite et ses centristes ? » Il intervient lors de la Convention identitaire à Orange en novembre 2012 au sein d'une table ronde consacrée au fonctionnement des médias. Il participe, aux côtés de 30 personnalités des milieux patriotiques de France et d’Europe, à la rédaction d’une ouvrage collectif intitulé : Face à la crise : une autre Europe! publié en 2012 aux Editions Les Bouquins de Synthèse nationale à Paris. Une traduction en espagnol de cet ouvrage paraît en 2014 à Barcelone aux éditions Usatges sous le titre Frente a la crisis ¡OTRA EUROPA! [13]. Lionel Baland participe à une table ronde lors de la journée annuelle 2012 de Synthèse nationale à Paris.

En février 2013, il réalise un reportage lors de la remise du « Prix pour la liberté Hiltrud Schröter » au président du PVV néerlandais Geert Wilders qui paraît dans Minute. Il est interrogé le 22 mars 2013 par le journaliste de la radio publique suisse RTS Raphaël Grand dans un court reportage de l’émission Forum à propos de l’impact sur les partis patriotiques en Europe de la victoire d’Oskar Freysinger lors de l’élection pour l’exécutif du Canton du Valais [14]. Au cours de l'été 2013, il est un des orateurs lors de manifestations de die Freiheit à Munich. [15]

Lionel Baland, orateur à Utrecht lors du premier rassemblement de PEGIDA aux Pays-Bas.

En février 2014, Pierre Saint-Servant réalise son interview en trois parties dans le cadre des Grands entretiens de Novopress. Il est interrogé en début du Journal télévisé de TV Libertés du 7 avril 2014 à propos des résultats des élections législatives en Hongrie. Le 21 mai 2014, il est l'invité, en tant que spécialiste des partis patriotiques, à Paris du journal télévisé de TV Libertés puis du Libre journal de Martial Bild sur Radio Courtoisie. Le 27 mai 2014, il intervient téléphoniquement au sein du journal télévisé de TV Libertés afin de commenter les résultats des élections européennes. Il est interrogé sur le même sujet par le site Internet néerlandophone Rechts Actueel. Il intervient téléphoniquement sur TV Libertés le 13 et le 19 juin ainsi que le 17 octobre 2014 à propos de la tentative de formation de groupes patriotiques au sein du Parlement européen.

Lionel Baland et l'ancien président de la République tchèque Václav Klaus.

Le 23 mars 2015, il est l'orateur principal lors de la manifestation de PEGIDA à Duisbourg en Allemagne. Il est un des orateurs de la manifestation de die Freiheit à Munich le 17 juillet 2015 et de PEGIDA à Nuremberg 23 juillet 2015. Le 11 septembre 2015, il prend la parole à Essen aux côtés du vice-président national des Republikaner André Maniera, de la dirigeante de PEGIDA à Francfort-sur-le-Main Heidi Mund, de la dirigeante et fondatrice de Résistance Est/Ouest Ester Seitz, du Conseiller municipal des Republikaner de Duisbourg Mario Malonn et du président de die Freiheit pour la Rhénanie du Nord-Westphalie Ferdinand Gerlach. Le 11 octobre 2015, il prend la parole à Utrecht lors du premier rassemblement de PEGIDA aux Pays-Bas aux côtés du fondateur et dirigeant de PEGIDA Lutz Bachmann (Dresde), du dirigeant de PEGIDA aux Pays-Bas Edwin Wagesveld et du fondateur et ancien dirigeant de l'English Defense League Tomy Robinson (Royaume-Uni). Le 13 décembre 2015, il est un des orateurs à Aix-la-Chapelle (Aachen) lors du premier rassemblement international de PEGIDA aux côtés du dirigeant de PEGIDA Lutz Bachmann, du dirigeant de PEGIDA en Rhénanie du Nord-Westphalie Michael Diendorf, du dirigeant de PEGIDA aux Pays-Bas Edwin Wagesveld, du porte-parole de PEGIDA Flandre Kristof de Smedt et du Député et chef de file des élus du Vlaams Belang au sein du Parlement flamand Chris Janssens. Le magazine estudiantin universitaire croate Obnova (Renouveau) publie dans son numéro 5 son interview en neuf pages à propos des partis patriotiques en Europe.

Le 12 janvier 2016, il prend la parole lors du rassemblement de PEGIDA à Duisbourg aux côtés du journaliste allemand anti-système Michael Mannheimer, le 30 janvier 2016 à Cologne avec Michael Stürzenberger et le 2 avril 2016 lors du rassemblement de BIEGIDA à Bielefeld. Le 24 avril 2016, il commente au sein du journal télévisé de TV Libertés les résultats du premier tour des élections présidentielles en Autriche [16] et le 20 et 23 mai 2016 le second tour de ce scrutin [17] [18] ainsi que le 1 juillet 2016 l'annulation de celui-ci par la Cour constitutionnelle [19]. Le quotidien Présent publie le 1 juin 2016 son interview à propos des partis patriotiques en Europe. Il est un des deux orateurs lors du rassemblement de PEGIDA à Munich le 29 août 2016. Le 5 septembre 2016, il est interrogé par le site Internet Boulevard Voltaire sur les résultats des élections au Mecklembourg-Poméranie occidentale [20].

Le reportage réalisé pour TV Libertés au début 2016 à Dresde en Allemagne avec l’interview de Tatjana Festerling de PEGIDA par Lionel Baland reçoit le 3 mars 2017 le grand prix du reportage TV Libertés 2016. [21]. Ce dernier intervient le 25 avril 2017 au sein du Journal télévisé de TVLibertés à propos de changements survenus au sein du parti patriotique allemand AfD [22]. Le 20 juillet 2017, il est l'invité de l'émission Synthèse sur Radio Libertés à Paris au sein de laquelle il parle de son ouvrage Xavier de Grunne. De Rex à la Résistance [23]. Il est interrogé par le site breton Breizh-info [24] et par Radio Libertés [25] [de 32’10’’ à 38’15’’] à propos des résultats des élections législatives en Allemagne du 24 septembre 2017. L’article qu’il publie à cette occasion sur le site Boulevard Voltaire et repris par le site Internet du Think Tank Katehon [26], proche d’Alexandre Douguine, le théoricien qui influence le plus le président russe Vladimir Poutine, et dont le conseiller de Vladimir Poutine Sergey Glazyevest est membre du conseil de surveillance.

Le dirigeant de la Ligue du Nord Matteo Salvini (Italie) et Lionel Baland

Langues

Francophone, Lionel Baland parle le néerlandais (flamand), l'allemand et l'anglais. Il a travaillé dans les parties francophone, néerlandophone et germanophone de la Belgique ainsi qu'aux Pays-Bas et a vécu en Allemagne.

Ouvrages

Livre sur Xavier de Grunne

Léon Degrelle et la presse rexiste, Éditions Déterna, Paris, 2009. (1ère, 2ème et 3ème édition)

Jörg Haider, le phénix. Histoire de la famille politique libérale et nationale en Autriche, Editions des Cimes, Paris, 2012.

Xavier de Grunne. De Rex à la Résistance, Godefroy de Bouillon, Paris, 2017.

Préface

La Révolution du XXème siècle de José Streel, Éditions Déterna, Paris, 2010.

Ouvrage collectif

Face à la crise : une autre Europe !, Éditions Les Bouquins de Synthèse nationale, Paris, 2012.

Frente a la crisis ¡OTRA EUROPA!, Éditions Usatges, Valencia, 2014. (traduction du livre en espagnol) (1ère édition)

Frente a la crisis ¡OTRA EUROPA!, Biblioteca Usatges, Alicante, 2015. (traduction du livre en espagnol) (2ème édition)

Liens externes

Outils personnels