Robert Poulet

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher
Robert Poulet

Robert Poulet est un écrivain et journaliste belge, nationaliste. Il est né le 4 septembre 1893 à Liège et est décédé le 6 octobre 1989 à Marly-le-Roi en France.

Biographie

Romancier, essayiste et critique, Robert Poulet participe, dans l’Entre-deux-guerres, à de nombreux groupes, revues et mouvements tant littéraires que politiques (Sélection, Nord, Le Disque vert, Le Manifeste du lundi, La Revue réactionnaire, Cassandre, Le Nouveau Journal, etc.).

Dans les années 1930, il se fait le théoricien d'un « fascisme occidental », qui ne s'inspirerait ni de l'Italie ni de l'Allemagne, mais s' inscrirait dans la tradition monarchique belge.

En 1940, il devient une figure de proue de la presse « collaborationniste », en prenant la direction du Nouveau Journal.

Après la guerre, il est condamné à mort. L’affaire provoque beaucoup de remous car Poulet assure avoir eu l’aval du secrétaire du Roi, le comte Capelle, lors de la fondation du Nouveau Journal. Sa peine est commuée en détention perpétuelle. Il est libéré après cinq ans d’incarcération. Exilé à Paris, il occupera durant quinze ans la fonction de conseiller aux éditions Plon, tout en collaborant à Écrits de Paris et à l'hebdomadaire Rivarol, dont il devient l'une des plumes les plus célèbres. Il contribue aussi au journal satirique Pan, sous le pseudonyme de « Pangloss ».

Bibliographie

Monographie

  • Jean-Marie Delaunois, Dans la mêlée du XXe siècle. Robert Poulet, le corps étranger, De Krijger, Erpe, 2003, 540 p.
  • Jean-Marie Delaunois, Robert Poulet, coll. « Qui suis-je ? », Pardès, Grez-sur-Loing, 2008, 128 p. (ISBN 9782867143915).

Littérature générale

  • Francis Balace, La fin de l'équivoque du rexisme : l'élection partielle du 11 avril 1937, texte de la conférence prononcée à Rossignol le 5 janvier 1991 dans le cycle "Les Ça me dit de l’histoire », 1991.
  • Lionel Baland, Préface à La Révolution du XXe siècle de José Streel, Déterna, Paris, 2010. Réédition : La Révolution du XXe siècle de José Streel, L'Æncre, Paris, 2021.
  • Louis Boumal, Écrits de guerre (1914-1918), Édition établie par Laurence Boudart et Gérald Purnelle. Introduction par Laurence Boudart, Gérald Purnelle et Catherine Lanneau, Bruxelles, AML Éditions, coll. Archives du Futur, 2018, p. 17.
  • CAUWELAERT (van) Rik, « De man die niet kon kiezen », Driemaandelijkse Nieuwsbrief Studiecentrum Joris Van Severen, 14e jg., 1e trimester 2020, Ieper, p. 7 à 11.
  • COLIGNON Alain, Epuration ou répression in : Le Vif-L'Express hors série du 8 mai 2015 : 40-45 La Belgique en guerre, Bruxelles, p.160 à 165.
  • COLLECTIF, De l’avant à l’après-guerre. L’extrême-droite en Belgique francophone, De Boeck, Bruxelles, 1994, p. 82.
  • COLLECTIF, Papy était-il un nazi ? Sur les traces d’un passé de guerre, Racine, Bruxelles, 2017, p.161.
  • COLLECTIF, Hergé, Le feuilleton intégral, tome 8, 1938-1940. Avec la collaboration de Jean-Marie Embs, Philippe Mellot et Benoît Peters, Éditions Moulinsart / Casterman, Bruxelles et Tournai, 2018, p. 100.
  • COLLECTIF, Le père de Tintin se raconte, Cahiers de la BD hors-série, Vagator Productions, Paris, 2020, p. 9-10, 22, 43 et 116.
  • CREVE Jan, « Jacques Boseret et de Waalse Dinaso’s », in : Jaarboek Joris van Severen, n° 25, Studiecentrum Joris van Severen, Ieper, 2021, p. 153 à 184.
  • DARD Olivier, DESCHAMPS Étienne, DUCHENNE Geneviève (sous la direction de), Raymond De Becker (1912-1969). Itinéraire et facettes d’un intellectuel reprouvé, Peter Lang, Bruxelles, 2013.
  • DE BRUYNE Eddy, Encyclopédie de l’occupation, de la collaboration et de l’Ordre nouveau en Belgique francophone (1940-45), La Roche-en-Ardenne, Cercle Segnia, 2016.
  • DE LA CROIX Arnaud, Ils admiraient Hitler, portraits de 12 disciples du dictateur, Racine, Bruxelles, 2017, p.108.
  • Léon Degrelle, De Rex à Hitler, L’homme libre, Paris, s.d. (2015), p. 206, 211, 215, 217, 219.
  • DELCORD Bernard, « À propos de quelques ‘’chapelles’’ politico-littéraires en Belgique (1919-1945) » in : Cahiers du Centre de Recherches et d’Études historiques de la Seconde Guerre Mondiale, n°10, novembre 1986, Bruxelles, p. 153-205. [1]
  • DURAND Pascal et HABRAND Tanguy, Histoire de l’édition en Belgique. XVème - XXIème siècle, Postface d’Yves Winkin, Les impressions nouvelles, Bruxelles, 2018.
  • JANSSENS Patricia, Les Dinasos wallons : 1936-1941, mémoire de licence en histoire, 1981-82, université de Liège.
  • JOURET Jean-Claude, Hergé de l’abbé Wallez à Steven Spielberg, Weyrich, Neufchâteau, 2017, p. 134.
  • MARCHAL Michel, 1934 - 1940 Hergé et Tintin : L'histoire des histoires, éditions Noctambules, 2017, p. 14, 269.
  • MOUCHART Benoît, À l’ombre de la ligne claire, Jacques Van Melkebeke entre Hergé et Jacobs, Les impressions nouvelles, Bruxelles, 2014, p.60 et 82.
  • POUBLON Marie-Simone et RANDA Philippe, Le Défi, Dualpha, Paris, 2019.
  • « Robert Poulet », in Pourquoi Pas ? n° 1390 du 20 juillet 1945, p. 979 à 982.
  • Résistance et collaboration 1940-45, La Belgique dans la Seconde Guerre mondiale, collection Made in Belgium, Actium, 2015.
  • STÉPHANY Pierre, La Belgique de l’Entre-deux-guerres, Le dernier été de la paix, Les années 1930-1940, tome 6, Weyrich, Longlier, 2017, p. 160.
  • Pieter Jan Verstraete, Dwarsliggers, 2022.