Gruppe Sozialrevolutionärer Nationalisten

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Le Gruppe Sozialrevolutionärer Nationalisten (GSRN), (Groupe des nationalistes social-révolutionnaires), fut une organisation nationaliste-révolutionnaire qui agit sous la République de Weimar, sous la direction de Karl Otto Paetel.

Créé en 1930, le GSRN attira à lui des cercles de jeunes nationaux-révolutionnaires, qui gravitaient autour des revues Die Kommenden et Die Tat. Le GSRN fut également rejoint par des membres de l'aile socialiste du NSDAP, mécontents des positions sociales de leur parti, ainsi que par des dissidents du KPD, le Parti communiste allemand.

Après le départ de Paetel de l'équipe rédactionnelle de Die Kommenden fut créée une publication propre au GSRN nommée Die Sozialistische Nation (La Nation socialiste).

Le GSRN publia un manifeste titré Nationalisme social-révolutionnaire, dans lequel il se définissait comme la “dernière espérance politique” de la nation, défendait l'idée d'une transformation progressive des mentalités de manière à conduire à une “libération nationale et sociale du peuple allemand”, ainsi que d'une “nationalisation des grandes et moyennes entreprises”. Tout en soutenant l'idée de lutte des classes et d'une proximité avec l'URSS et toutes les “nations et classes opprimées”, le GSRN entretenait également des rapports cordiaux avec d'autres organisations nationalistes indépendantes ou de “gauche”, comme les partisans d'Otto Strasser.

Aux élections présidentielles de 1932 le GSRN, dans les colonnes de son journal, appela à voter pour Ernst Thaelmann, le candidat communiste.

Malgré sa proximité idéologique relative avec le Parti communiste allemand, Paetel opta pour le maintient du GSRN en terrain neutre, à mi-chemin des communistes et des nationaux-socialistes. En 1933, Paetel publia le Manifeste national-bolchevique, dans lequel il annonçait la création proche d'un Parti national-bolchevique qui aurait reçu l'appui de Claus Heim et d'Ernst Niekisch.

Après l'arrivée d'Adolf Hitler au pouvoir, la publication de Die Sozialistische Nation et l'existence même du GSRN furent impossibles. Otto Paetel tenta de mener une politique d'infiltration de diverses cellules des SA et des Hitler Jugend, organisant même un congrès de ces opposants en 1939. Il dut quitter son pays en 1935 et il continua le combat en exil.

Si au niveau de l'influence politique le GSRN fut insignifiant, il joua cependant un rôle très important dans l'expérience nationale-bolchevique en Allemagne.

Lien externe

  • Fahnentraeger Site internet en allemand des disciples actuels de Karl Otto Paetel et du GSRN.