National-socialisme

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Le National-socialisme est la doctrine du NSDAP.

Explication étymologique

« Nationalsozialist est un mot unique. La grammaire allemande dit que dans les mots composés de ce genre, la première partie sert à qualifier la seconde – qui est la partie essentielle. »

Otto Strasser

« Actuellement le mot de national-socialisme a déjà pour des millions de gens une valeur symbolique (…) En lui, dans ce seul mot, est incluse la synthèse des grands problèmes de notre temps qui constitue l’essence de notre mouvement : celle du nationalisme et du socialisme. Le nationalisme, épuré des contingences formelles et économiques ; le socialisme, libéré de l’aberration de l’internationalisme sous toutes ses formes. Nous croyons tous fermement que dans l’avenir, lorsque ce mot sera prononcé, toute la lutte de libération de notre peuple viendra à l’esprit de millions de gens. Nous devrions donc employer ce nom en un mot, un seul terme, autant que possible sans le diviser, comme un tout.

Car dans l’emploi du concept de socialisme national, au lieu de national-socialisme, il pourrait facilement s’exprimer l’idée que le socialisme est le principal, et que le national n’est qu’un adjectif expliquant en quelque sorte le mot principal. Alors qu’en réalité c’est plutôt le contraire : l’éternel, ce que nous voudrions maintenir à travers toutes les formes changeantes, c’est le peuple. Tout, absolument tout, doit contribuer à renforcer les bases raciales qui garantissent l’essor de la nation. De ce point de vue, le socialisme, épuré du marxisme, apparaît comme un moyen politique au service de l’individu et de la communauté pour protéger l’unité du peuple des convoitises privées débridées. Et cela non pas pour réaliser une idée abstraite appelée socialisme, mais pour servir ce qu’il y a de plus concret, la nation. Voilà pourquoi le mot nation doit être aussi un nom, lié à celui de socialisme, et non un adjectif écrit en petit.

Nous ne sommes donc pas, à proprement parler, des socialistes nationaux, mais des nationaux-socialistes. »

Alfred Rosenberg, article dans le Völkischer Beobachter, 1er février 1927.