Front de la jeunesse (Italie)

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Le Fronte della Gioventù (FdG), Front de la jeunesse, était une organisation fédérative de la jeunesse italienne, rattachée au MSI.

Histoire

En 1971, alors que le Mouvement social italien (MSI) est à son apogée, ses groupements de jeunesse font preuve d'un dynamisme hors du commun, d'une volonté de changement, d'un désir de s'émanciper de la tutelle des vieux cadres du parti, d'un intérêt pour de nouveaux modes d'expression culturels et artistiques. C'est ce que l'on appelle la « révolution culturelle » du MSI.

L'organisation des lycéens, Giovane Italia, fusionne avec l'organisation des jeunes travailleurs, le Raggruppamento giovanile studenti e lavoratori, pour former une nouvelle structure, le Fronte della Gioventù (FdG). Il sera le berceau de la Musique alternative de Droite et de nombreuses autres initiatives culturelles, comme les Campi Hobbit. Les jeunes du FdG adoptent un style nouveau, avec la croix celtique, la bande dessinée, les romans de Tolkien, et la figure satyrique du « rat noir », empruntée à Jack Marchal. C'est aussi dans ce milieu que va se développer, à l'initiative Marco Tarchi, la Nuova Destra italienne.

Les militants du FdG seront aussi les cibles favorites des extrémistes de gauche et payeront un lourd tribu. On peut mentionner, parmi de nombreux autres, Carlo Falvella, dix-neuf ans, assassiné le 7 juillet 1972 à Salerne, Davide De Simone, tué à coups de couteau le 23 mars 1974 à Imola, Sergio Ramelli assassiné à Milan le 13 mars 1975, ou Palo Di Nella, tué à Rome le 3 février 1983.

La dirigeante du parti politique Fratelli d'Italia Giorgia Meloni a été membre du Front de la jeunesse.

Sources

  • Giorgia Meloni, Io sono Giorgia. Le mie radici, le mie idee, Rizzoli, Milan, 2021. [1]