Égalité et réconciliation

De Metapedia.

Militants d'E&R lors d'une manifestation du Front national

Égalité et réconciliation (E&R) est une association, mi-groupe politique mi-think tank, qui fut proche du Front national - auquel nombre de ses membres appartenaient - jusqu'en février 2009 et qui se définit comme « néonationaliste » ou « alternationaliste ».

Sommaire

Histoire du mouvement

Égalité et réconciliation a été créée en juin 2007 par Alain Soral, Marc George, Frédéric Chatillon, Philippe Penninque et Gildas Mahé, pour « rassembler les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l'action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l'unité nationale. »

Le 6 juillet 2009, E&R a annoncé sa prochaine mutation en parti politique. Celle-ci, qui devait être votée par ses adhérents lors d'un congrès prévu pour les 27 et 28 mars 2010, n'a pas eu lieu, l'organisation ayant alors au contraire éclaté suite à un conflit à sa direction, aboutissant à la démission du secrétaire général et de plusieurs membres des bureaux exécutif et national.

L'aile progressiste du Front national

Selon Marc George, qui était alors son coordonnateur général : "ER entend entretenir des relations avec toutes les organisations portant un regard lucide sur la société marchande et travaillant à l'émergence d'une alternative s'appuyant sur l'État-Nation. Il se trouve simplement que l'une de ces organisations, le FN, est beaucoup plus puissante que les autres. Le partenariat avec le FN nous donne des moyens matériels inenvisageables si nous étions seuls. Une visibilité aussi. On observera d'ailleurs que tous ceux qui ont essayé de construire une alternative contre le FN, de gauche ou de droite, ont échoué, même lorsqu'ils avaient le soutien d'une partie du système. Les relations avec le FN, dans l'état actuel des choses, sont incontournables. Nous n'obligeons pas nos militants à militer pour le FN, à apprécier le FN ou à croire en l'avenir du FN. Nous leur disons simplement que vouloir travailler à une alternative nationale contre la première force nationale est une hérésie au plan stratégique. Le talent et la notoriété de Le Pen font qu'il verrouille l'espace national et protestataire. Un jour il partira et les cartes seront redistribuées. Il faut s'y préparer. Dans deux ans, nous ferons le point sur les évolutions du Front et celles d'ER." (contribution relevée sur le forum d'E&R)

Selon un militant d'E&R, cité sur le même forum : "Pour moi qui suis à la fois au FN et à E&R, E&R est le "sas" qui doit permettre d'apporter du sang neuf au FN car ce sont des jeunes qui rejoignent E&R et de donner au FN un contenu plus "national-populaire", correspondant à sa base électorale actuelle. Dès à présent, nous pouvons constater que Marine fait une analyse "national-populaire" et a bien compris que l'avenir du FN est plus à Hénin-Beaumont qu'à Nice. Une certaine refondation du FN est nécessaire, elle est à faire en douceur, en essayant de ne pas provoquer une nouvelle crise qui serait fatale au FN. Pour moi E&R à côté du FN peut jouer un rôle certain. Toute proportion gardée je vois à E&R le rôle qu'a joué la Convention des Institutions Républicaines de F. Mitterrand vis-à-vis du Parti Socialiste-SFIO à la fin des années 60.''"

La rupture avec le FN et l'aventure antisioniste

Alain Soral qui souhaitait être la tête de liste du Front national en Ile-de-France n'ayant pas été investi, quitta ce parti en février 2009. Il se lança donc dans l'aventure de la Liste antisioniste aux côtés de Dieudonné M'bala M'bala et du Parti Anti-Sioniste. Les militants d'Égalité et réconciliation participèrent officieusement à la campagne.

Vers le parti ou vers la disparition ?

Depuis la crise qui l'a secouée et a mis fin aux ambitions de certains d'en faire un parti, E&R a conservé sa position d'association et s'est tournée vers une démarche "méta-politique".

Activités

Sa première grande manifestation a été, les 8 et 9 septembre 2007 à Villepreux, son Université d'été[1],. Y participèrent Dieudonné, Christian Bouchet, Jean-Marie Le Pen, Farid Smahi, Serge Ayoub, Jean Robin, ainsi qu'Alexandre Faria (rédacteur de Rébellion), Giorgio Damiani, webmestre du site Voxnr.com, et Ugo Gaudenzi, directeur du quotidien italien Rinascita[2].

Le 24 janvier 2009, E&R a participé à une manifestation pro-palestinienne aux côtés du centre Zahra et du Rassemblement étudiant de droite sous la bannière du « Front Uni contre le Sionisme ». Son cortège fut violemment attaqué par des éléments antifascistes.

Direction en 2009

Bureau exécutif :

Alain Soral : président,
Marc George : secrétaire général (a quitté E&R depuis),
Julien Mimault : trésorerie et fédérations,
Sébastien Derouen : secrétaire national à la formation (a quitté E&R depuis).

Bureau national :

Alain Soral : président,
Marc George : secrétaire général (a quitté E&R depuis),
Sébastien Derouen : secrétaire national à la formation (a quitté E&R depuis),
Victor Belmon : secrétaire général adjoint,
Felix Eischen : relations extrême gauche et communiqués,
François Ayar : responsable agit prop et milieux étudiants,
James Geoffroy : rédaction site,
Didier Prach : relations extrême droite,
Michel Drac : responsable ligne économique (a quitté E&R depuis),
Christophe : responsable communication,
Julien Mimault : trésorerie et fédérations,
Carine Perronet : trésorière adjointe,
Nasser Selam : responsable propagande.

Contact

Egalité et Réconciliation 3, rue du Fort de la Briche 93200 Saint-Denis - Tél.: 06 60 48 76 41

Liens

Fédérations

Divers

  • Le blog de Sébastien Derouen Ancien membre d'E&R, auteur de ce qui aurait dû être leur manifeste politique, et aujourd'hui très critique envers l'orientation méta-politique d'E&R.
  • Médialibre Réseau indépendant d'information dirigé par Marc George, ancien secrétaire général d'E&R.

Notes

  1. Nicolas Gauthier, « Première université d’été d’Égalité et Réconciliation : Un petit air de cercle Proudhon… », éditorial de National-Hebdo, sur le site de Voxnr.com, 12 septembre 2007.
  2. Jean-Yves Camus, « Alain Soral rassemble Le Pen, Dieudonné et des islamistes », Actualité juive, n°994, 3 octobre 2007.
Outils personnels