Émile Lecerf

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Émile Lecerf est un militant nationaliste de Belgique, journaliste et écrivain, né en 1920 à Saint-Mard en province de Luxembourg et mort en 1990.

Émile Lecerf

Biographie

Émile Lecerf est licencié en philologie romane et histoire de l'université libre de Bruxelles.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il est journaliste au quotidien « collaborationniste » Le Soir. Toutefois, il ne sera pas condamné après la guerre.

Après la guerre, il est journaliste à Ciné-revue. Il milite au MAC (Mouvement d'Action Civique), puis à Jeune Europe. En 1964, il est exclu du mouvement avec d'autres militants français et belges par Jean Thiriart, qui veut débarrasser son organisation de « l'extrême droite raciste ».

Émile Lecerf est membre, à partir de 1964, de l'équipe rédactionnelle du Nouvel Europe Magazine (NEM), puis, à partir de 1971, est le rédacteur en chef de cette publication. Il succède à ce poste à Jo Gérard. Il lance en 1972 les NEM (Nouvel Europe Magazine)-clubs, des cercles de lecteurs de la revue. Il fonde aussi le mensuel Le Cahier des Arts.

En 1974, il joue un rôle central dans la fondation du Front de la jeunesse.

Dans les dernières années de sa vie, il milite au Front national belge.

Ouvrages

L'homme noble et son ombre
André Malraux
  • L'Homme noble et son ombre, Éditions de la Toison d'Or, Bruxelles-Paris, 1942.
  • La Résurrection des vivants, Éditions de la Toison d'Or, Bruxelles, 1943.
  • Montherlant ou la guerre permanente, Éditions de la Toison d'Or, Paris-Bruxelles, 1944.
  • André Malraux. Lettres inédites d'André Malraux à l'auteur, 1946.
  • Pour un garçon mort à vingt ans, Idées et réalités, 1967.
  • (en collaboration avec Auguste Servais) Le Livre de l'Histoire de Belgique, G.P.Rouge et Or, 1985.

Bibliographie

  • DURANTON-CRABOL Anne-Marie, L'Europe de l'extrême-droite : de 1945 à nos jours, col. Questions au XXe siècle, Complexe, Bruxelles, 1991.
  • HAQUIN René, Des taupes dans l'extrême droite - La Sûreté de l'Etat et le WNP, avec une postface de Walter de Bock, EPO, Anvers-Bruxelles, 1985[1].
  • Hervé Van Laethem (dir.), Le mouvement nationaliste belge - En Wallonie, de 1945 à 2000, Cahiers d'Histoire du Nationalisme, no 19, décembre 2020, 210 p.
  • VERHOYEN Étienne, L'extrême-droite en Belgique (I), in : Courrier hebdomadaire du CRISP 1974/16-17 (n° 642-643): [1]
Émile Lecerf

Notes et références

  1. AVERTISSEMENT : source d'extrême gauche, publiée par les éditions du Parti du Travail de Belgique.