Biopolitique

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Prise en compte des impératifs biologiques et démographiques dans les projets politiques.

La biopolitique est aujourd'hui diabolisée en Europe, car elle prend implicitement en compte l'idée de durée biologique d'un peuple dans l'histoire, et ne se limite pas à la simple « santé publique » d'une population. Rien de plus politiquement incorrect. La biopolitique est la programmation sur le long terme ainsi que l'amélioration des qualités du Germen biologique d'un groupe humain. La biopolitique part du principe que la santé et la qualité biologique d'un peuple sont le socle de sa survie, comme de son équilibre social.

La biopolitique comprend la politique familiale et démographique (aujourd'hui totalemetn abandonnée), la restriction des flux mogratoires allogènes (qui détruisent la base bio-anthropologique), la santé publique et l'eugénisme, c'est-à-dire l'amélioration des capacités génétiques. Aujourd'hui, les Chinois et les Indiens pratiquent une biopolitique acrive.

La biopolitique, notamment pour compenser la faiblesse démographique des Européens, possédera des instruments technoscientifiques (ingénierie génétique) qui seront considérables. Leur utilisation pose de graves problèmes, c'est absolument certain, mais faute de solution « naturelle », devra-t-on s'y résoudre? Il faudra évidemment une volonté politique plutôt qu'une soumission à l'« éthique ». La technoscience propose. Le politique dispose. En attendant, pour les Européens, l'urgence d'une future biopolitique porte principalemetn sur deux matières : la relance de la natalité autochtone et l'inversion des flux de colonisation ethnique.


Bibliographie

  • Guillaume Faye, Pourquoi nous combattons : Manifeste de la Résistance européenne, Paris, L'AEncre, 2002, 292 p., p. 75-76.
  • Jacques de Mahieu, Précis de biopolitique, Montréal,Editions celtiques, 126 p.

Articles connexes