Metapedia connaît une importante phase d'expansion et nous avons, de ce fait, besoin de votre aide pour l'accroître : faîtes un don pour la cause.

Alliance pour les libertés

De Metapedia.

LOGO.jpg
L’Alliance pour les libertés est une organisation politique née le 26 octobre 2009 par transformation de la Nouvelle droite républicaine, les membres de la NDR devenant automatiquement membres de l'APL. Le 7 juin 2010, l'APL a annoncé qu'elle se mettait en sommeil.

Sommaire

Buts

Selon son document de présentation : "Ni parti politique ni simple club de pensée, l’Alliance pour les libertés (APL) entend répondre, par le rassemblement des énergies et des bonnes volontés, à l'attente d'un nombre croissant de nos compatriotes qui, voyant peu à peu se défaire les éléments constitutifs de notre cohésion nationale et de notre pacte républicain, refusent la fatalité et gardent au fond de leur âme l'espérance d'un sursaut civique. Elle appelle tous les citoyens connus ou anonymes, quels que soient leurs métiers, leurs origines, leur confession ou leurs parcours politiques, toutes les femmes et tous les hommes conscients que l’essentiel est désormais en jeu, à s’engager dans son combat pour l’avenir de la France et de notre civilisation."

Direction

Son Bureau directeur est composé de: Directeur exécutif/Porte parole : Jean-François Touzé, Conseiller régional d’Ile-de-France (jusqu'en 2010, élu sous l'étiquette Front national); Délégué général : Lazare Zylbergleitt ; Secrétaire général : Philibert Lepy; Délégué général adjoint : Frédéric Rémi; Secrétaire général adjoint : Arnaud de Basorée; Coordinateur APL-Jeunes : Alexandre Lacroix; Trésorière : Anne Gautier-Clerc. Membres du bureau sans attributions : Guillaume Faye, Jean-Claude Chaine, Pascal Delaunay, Michael Stone, Jean Lachaze, Etienne Lévy, Sacha Moscovici.

L'ALP s'est dotée d'un bimestriel, Libres, dirigé par Guillaume Faye.

Élections

Lors des Élections régionales 2010, un membre de l'APL était présent sur la liste de la Ligue du Sud en région PACA. L'APL a appelé, par le biais d'un communiqué de son porte-parole Jean-François Touzé, à voter dans cette région pour la Ligue du Sud ou l'UMP, et pour l'UMP dans toutes les autres régions.

Postérité

En avril 2011, Jean-François Touzé créera un nouveau mouvement politique, les Nouveaux républicains, qui reprendra le logo de l'APL.

Texte à l'appui

La Charte de l'Alliance pour les libertés.

L’Alliance pour les libertés, ses dirigeants, responsables, militants et adhérents se donnent comme ambition le développement d’un pôle patriote, civique et occidentaliste, capable de peser sur l’échiquier politique.

L’Alliance pour les libertés mènera son action politique dans le respect de la démocratie, du cadre républicain et des institutions nationales. Elle défendra sans relâche le principe de laïcité.

L’Alliance pour les libertés se prononce en faveur d’une construction européenne raisonnable, respectueuse des Etats et des réalités nationales, dégagée de tout engagement fédéraliste, définie dans ses frontières et constitutive d’un pôle majeur d’une alliance occidentale renforcée.

L’Alliance pour les libertés affirme son attachement à une société de libertés, d’initiative et de responsabilité.

L’Alliance pour les libertés dénonce sous toutes ses formes le socialisme et ses actuels avatars libéral-libertaires qui, de gauche à droite, ont créé dans notre pays une nouvelle oligarchie politico-financière et clanique.

L'Alliance pour les libertés conduira une action résolue contre la persécution fiscale et l'écrasement de nos entreprises et de nos ménages par les prélèvements obligatoires.

L’Alliance pour les libertés estime que la politique sociale ne peut être fondée que sur la richesse produite.

Cette politique d’équité sociale indispensable au respect des femmes et des hommes de notre pays ainsi qu’à la protection de la cohésion nationale, ne peut être que le fruit de la prospérité économique.

Celle-ci doit en priorité être fondée sur un véritable soutien aux P.M.E. grâce à la libéralisation du travail, à l’assouplissement des réglementations, au refus des verrouillages politiques et à la fin des archaïsmes du « modèle français ».

Cette refonte passe par l’allégement de la pression fiscale, l’adaptation de l’enseignement supérieur et de la formation aux réalités économiques, et une réelle simplification administrative tant nationale que locale.

L’Alliance pour les libertés mènera ce combat pour un changement de la politique économique de notre pays avec dans un premier temps l’exigence de mesures de protection des P.M.E. au regard des importations, par des mesures fondées sur les écarts de coût de main-d’œuvre.

L’Alliance pour les libertés militera pour la refonte du système d’aide sociale actuel, inefficace, coûteux et facteur d’assistanat généralisé. Elle prendra également toutes les initiatives nécessaires pour que soit mise en œuvre une politique de santé plus juste, plus efficace et plus performante délivrée du carcan du système actuel.

L’Alliance pour les libertés prône une politique volontariste et ferme visant à la maîtrise effective des flux migratoires et au maintien de notre identité française, préalable nécessaire à toute volonté d’assimilation des nationaux issus de l’immigration.

L’Alliance pour les libertés militera pour la restauration de l’autorité de l'État et la sauvegarde de l’ordre républicain, la défense de la sécurité des personnes et des biens sur tout le territoire français. Elle apporte un soutien sans faille aux forces de police et de gendarmerie placées en première ligne dans la lutte contre la délinquance.

L’Alliance pour les libertés propose que soit consenti par notre pays un effort budgétaire suffisant pour permettre à nos forces armées de remplir leurs missions, qu'elles se déroulent sous commandement national ou dans le cadre de nos alliances. Elle œuvrera activement au renforcement du lien armée-nation. Elle se félicite de la réintégration pleine et entière de la France au sein de l’OTAN tout en souhaitant que s’y développe un pôle européen de défense.

L’Alliance pour les libertés sera à l’initiative d’une action forte pour que soit mise en œuvre une véritable politique de logement intermédiaire nécessaire aux jeunes couples des classes moyennes qui ne peuvent se loger qu’à des tarifs prohibitifs ou se condamner à ne pas avoir d’enfants.

L’Alliance pour les libertés militera pour un retour aux fondamentaux de l’instruction publique et la mise en œuvre d’une politique familiale française volontariste.

L’Alliance pour les libertés se reconnaît dans les valeurs essentielles de la civilisation judéo-chrétienne qu’elle se propose de défendre et de promouvoir.

L’Alliance pour les libertés appelle de ses vœux la constitution d’une nouvelle alliance occidentale regroupant en son sein les nations du monde libre dans une unité civilisationnelle à laquelle pourront s’associer les États démocratiques qui feront le choix du leadership occidental ; alliance politique globale capable de s’opposer au terrorisme, à l’islamisme, à tous les totalitarismes et, plus généralement, aux menaces planétaires multiples qui pèsent sur nos démocraties, qu’elles soient militaires, économiques ou énergétiques.

L’Alliance pour les libertés affirme son attachement à la communauté euro-atlantique et sa totale solidarité à l’égard de l'État d’Israël.

L’Alliance pour les libertés condamne le racisme, l’antisémitisme, le négationnisme et toute vision ethnique de la société.

Contact

  • pourleslibertes@yahoo.fr
Outils personnels