Werk-Kodex

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Werk-Kodex est une revue culturelle et métapolitique allemande, fondée en 2017.

La revue aborde des thèmes souvent peu traités dans les mouvances nationalistes ou identitaires : ici, le numéro 2, consacré aux problématiques de l'alimentation.

Concept

La revue a été lancée au printemps 2017 par un professionnel du design et du graphisme, Baldur Landogart[1].

L'objectif de la revue est de contribuer au développement d'une culture et d'une métapolitique authentiquement de Droite dans les différentes mouvances patriotiques et identitaires allemandes. La revue ne se préoccupe pas de politique quotidienne ou d'actualités contingentes, faisant le choix de se concentrer sur des thématiques de longue durée, en touchant à tous les domaines de l'existence en profondeur.

Chaque numéro compte plus d'une centaine de pages et est structuré autour d'une thématique centrale (no 1 : La provocation, no 2 : L'alimentation, no 3 : Le paganisme). Il s'articule en trois parties :

  • Mensch (L'être humain : personnes, comportements, physis et psyche;
  • Raum (L'espace : paysages et espace urbains, espace public et habitat);
  • Kultur (Culture : arts plastiques classiques, nouvelles formes artistiques, théorie et pratique).

Un « scoop » de lancement

La sortie de la revue se fait avec fracas. En effet, Baldur Landogart a obtenu, pour le premier numéro, une contribution pour le moins inattendue : celle de Rainer Langhans, un ancien leader soixante-huitard et véritable icône de la gauche alternative allemande, inspirateur de nombreuses « communautés alternatives » à travers tout le pays. Sur près de dix pages richement illustrées, le jeune militant de Droite radicale et le vieil inspirateur des alternatifs de gauche échangent sur de nombreux sujets, comme la notion de provocation, les cultures populaires, l'usage des drogues, les squats et les communautés alternatives, le rôle des médiats dans la société, etc.

Les milieux d'extrême gauche, les « ligues antifascistes » et l'hebdomadaire libéral de gauche Die Zeit hurleront au scandale devant le « soutien du hippie emblématique aux néo-nazis »! Interrogé par Die Zeit, le leader historique des « Kommunarden » allemands refusera de passer sous les fourches caudines et affirmera son droit à dialoguer avec tout le monde, y compris avec des gens de Droite[2]

Baldur Landogart, créateur de la revue, échange longuement avec Rainer Langhans, l'un des plus célèbres leaders des hippies allemands, dans le numéro 1 de Werk-Kodex.

Liens externes

  • Site officiel : [1]


Notes et références

  1. Pseudonyme de Tobias Schulz, né le 27 septembre 1983, membre du Comité central du NPD jusqu'en juin 2019. Outre la revue, il lance d'autres projets, comme Expedition Avantura, un concept de voyages réalisés selon une démarche ethnopluraliste et antimondialiste.
  2. « Wie Rainer Langhans einem Neonazi-Magazin hilft », Die Zeit, 27 juillet 2018 : [2]