Mein Kampf

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Mein Kampf est un livre qui est considéré comme la base du national-socialisme. Il a été écrit par Adolf Hitler lors d'un séjour en prison en 1924, après une tentative de putsch connue sous le nom de Putsch de la Brasserie.

Il sera édité, à l'origine, en deux volumes.

Le premier volume est publié le 18 juillet 1925, le second le 11 décembre 1926. Il se termine sur une dédicace à son inspirateur Dietrich Eckart. À sa parution, le livre (qui coûtait le prix élevé, à l'époque, de douze Reichsmarks) connaît un succès modeste et, jusqu'en 1929, 23.000 exemplaires du premier volume et seulement 13.000 du second furent vendus.

Après 1930, le tirage augmente fortement : jusqu'en 1935, il s'en vendra 1,5 million d'exemplaires. À partir de 1936, il devint le cadeau de mariage de l'État aux couples allemands. Ian Kershaw estime le tirage à environ 10 millions d'exemplaires en allemand jusqu'en 1945, ce qui représente près d'un foyer allemand sur deux.

Le livre a été traduit en seize langues étrangères5, dont une dizaine par l'éditeur officiel. Pour des raisons politiques, les versions traduites furent souvent expurgées, modifiées ou inexactes. Par conséquent, on retrouve de nombreuses divergences idéologiques et sémantiques entre les éditions.

À partir de 1933, le livre devient une référence politique et est édité en plusieurs formats. Une version en braille a également été publiée.

Les revenus littéraires de Hitler furent tels qu'ils lui permirent de renoncer à son traitement de chancelier en 1933.

En 2008, les ventes totales de Mein Kampf depuis sa parution sont estimées à 80 000 000 d'exemplaires. Selon cette estimation, et d'après les estimations de Ian Kershaw plus haut mentionnées, cela signifie que 70 000 000 d'exemplaires auraient été publiés après la chute du Troisième Reich.