Friedrich Engels

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Friedrich Engels, né le 28 novembre 1820 à Barmen (de nos jours, une section de la ville de Wuppertal) dans la province de Juliers-Clèves-Berg du royaume de Prusse et mort le 5 août 1895 à Londres, est un philosophe, un anthropologue, un journaliste et théoricien socialiste allemand. Il est l'acolyte de Karl Marx.

Friedrich Engels

Riche entrepreneur, il a financé des moyens de subsistance de Karl Marx. Après la mort de celui-ci, Friedrich Engels a publié le troisième volume de l'œuvre principale de Marx, Das Kapital.

Des courants de pensée se revendiquant principalement des travaux de Karl Marx et accessoirement de ceux de Friedrich Engels sont désignés sous le nom de marxisme.

Biographie

Friedrich Engels est issu d'une riche famille d'industriels protestants du domaine du textile. Il quitte le lycée d'Elberfeld, dans la province de Rhénanie du Royaume de Prusse, en 1838. Il travaille comme commis dans une société commerciale à Brême et commence à étudier la philosophie en profondeur. Il se rapproche particulièrement de la philosophie de Georg Wilhelm Friedrich Hegel, qui prédomine alors dans la philosophie allemande de l'époque, au détriment de celle d'Arthur Schopenhauer.

En 1842, il s'installe en Angleterre, à Manchester. Il y travaille dans une société industrielle où son père a des intérêts. C'est là qu'il écrit, en 1845, La situation de la classe laborieuse en Angleterre. Friedrich Engels contribue en 1845 au journal Annales franco-allemandes, édité et publié par Karl Marx à Paris.

Karl Marx et Friedrich Engels se rencontrent en 1844. Après l'expulsion de Karl Marx hors de France les deux hommes s'installent en Belgique, où la liberté d'expression est plus grande que dans d'autres pays d'Europe.

Entre juillet 1845 et janvier 1846, Marx et Engels voyagent en Angleterre. Ils retournent à Bruxelles en janvier 1846 où ils fondent le Comité de Correspondance Communiste afin d'unifier les socialistes des différentes parties de l'Europe. En raison de la révolution de 1848, Engels et Marx sont expulsés en mars 1848 de Belgique et s'installent à Cologne, où ils fondent un nouveau journal, le Neue Rheinische Zeitung (Nouvelle Gazette rhénane).

Engels participe activement à la révolution de 1848, prenant part à l'insurrection d'Elberfeld (actuelle Wuppertal). Après l'écrasement du soulèvement, il rejoint la révolution en Bade et dans le Palatinat. Il participe aux combats contre l'armée prussienne, en juin et juillet 1849, comme aide de camp d'August Willich, le chef d'un corps de troupe des insurgés.

En 1849, Engels et Marx sont contraints de quitter le pays, et partent pour Londres. Les autorités prussiennes pressent le gouvernement britannique d'expulser les deux hommes, mais le Premier ministre John Russell refuse.

Afin d'aider financièrement Marx, Engels retourne travailler avec son père à Manchester, avant de repartir pour Londres en 1870.

Friedrich Engels a été influencé par Karl Marx, Georg Wilhelm Friedrich Hegel, Ludwig Feuerbach, Charles Darwin, Lewis Henry Morgan, Saint Simon, Pierre-Joseph Proudhon, Moses Hess.

Influences

Bibliographie

Ouvrages écrits par Karl Marx et Friedrich Engels

  • La Sainte Famille, 1844/45.
  • L'idéologie allemande, 1845/46.
  • Statuts de la Ligue des communistes, 1847.
  • Manifeste du parti communiste, 1848.

Ouvrages écrits par Friedrich Engels

  • Lettres de Wuppertal, 1839.
  • Esquisse d'une critique de l'économie politique, 1848 (article). (Trad. Kostas Papaioannou), Allia, Paris, 1998., 80 p. (ISBN 2-911188-88-8).
  • Description de colonies communistes surgies ces derniers temps et encore existantes, 1845.
  • La situation de la classe laborieuse en Angleterre, 1845.
  • Principes du communisme, 1847.
  • Discours sur la Pologne, 1848.
  • Les Journées de juin 1848, 1848.
  • Le Panslavisme démocratique, 1850.
  • La Guerre des paysans en Allemagne, 1850.
  • Révolution et Contre-révolution en Allemagne, 1852.
  • Le procès des communistes à Cologne, 1856.
  • L'Afghanistan, 1857.
  • La question du logement, 1873.
  • Le programme des émigrés blanquistes de la Commune, 1875.
  • Le Rôle du travail dans la transformation du singe en Homme, 1878.
  • Anti-Dühring, 1878.
  • Socialisme utopique et socialisme scientifique, 1880/2
  • Sur l'histoire des anciens Germains, 1882.
  • Bruno Bauer et le christianisme primitif, 1883.
  • La Marche, 1883.
  • Dialectique de la nature, 1884.

Sur Friedrich Engels

  • Florian Gulli et Jean Quétier, Découvrir Engels, Éditions sociales/La Dispute, 2020, 142 p.
  • (Traduit. de l'anglais) Tristram Hunt, Engels. Le gentleman révolutionnaire, Flammarion, Paris, 2009, 591 p. (ISBN 978-2-08-122481-0)
  • Georges Labica, Mireille Delbraccio et al., Friedrich Engels. Savant et révolutionnaire, coll. « Actuel Marx confrontation », PUF, 1997, 448 p. (ISBN 978-2-13-048146-1).
  • Mohamed Moulfi, Engels, philosophie et science, L'Harmattan, 2004, 244 p.

Cité dans :

  • Jean-Numa Ducange, Quand la gauche pensait la nation. Nationalités et socialismes à la Belle époque, Fayard, Paris, 2021. [1]
  • Brigitte Hamann, La Vienne d'Hitler. Les années d'apprentissage d'un dictateur, préface de Jean Sévillia, Coll. Histoire et document, Éditions des Syrtes, 2014, 512 p.
  • Marx. La lutte des classes est le moteur de l’histoire, Apprendre à philosopher, RBA, Barcelone, 2019.