Metapedia connaît une importante phase d'expansion et nous avons, de ce fait, besoin de votre aide pour l'accroître : faîtes un don pour la cause.

Dieudonné M'bala M'bala

De Metapedia.

Dieudonné M'bala M'bala est un humoriste franco-camerounais né le 11 février 1966 à Fontenay-aux-Roses. Sa mère est d'origine bretonne et son père provient de la tribu camerounaise des Ewondo. Rendu célèbre pour ses sketchs en duo avec Elie Semoun, il apparaît dorénavant seul.

Sommaire

Un artiste reconnu militant anti-raciste

Candidat en 1997 aux élections législatives à Dreux il s'oppose farouchement au Front national qu'il considère à l'époque comme un "cancer". Il déclare alors "Le seul parti qui m'inquiète et contre lequel je m'engage, c'est le Front national". Militant pour la reconnaissance de l'esclavage des Africains, il estime que c'est "la tragédie la plus terrible de l'histoire de l'humanité".

Un artiste décrié militant anti-système

A partir des années 2000, il se fait remarquer par ses propos antisionistes. En 2003, alors qu'il est l'invité de Marc-Olivier Fogiel sur France 3, il joue un sketch où il caricature un colon israélien qui sera unanimement condamné par les grands médias et qui sera le début de sa démonisation. Aux élections européennes de 2009 il conduit, en région parisienne, la Liste antisioniste où figure aussi Alain Soral.

Concernant le Front national, le quotidien Libération (reprenant une dépêche de l'AFP) a pu publier le 14 janvier 2014 :"Haine en 1997, idylle en 2007, distanciation en 2014: le Front national et Dieudonné entretiennent une relation complexe et fluctuante." À partir de 2005, l'humoriste ne dénigre plus le FN et il prend la défense de Bruno Gollnisch accusé de révisionnisme. Le 11 novembre 2006, il se rend à la Fête des Bleu-blanc-rouge du FN au Bourget et y rencontre Jean-Marie Le Pen et Bruno Gollnisch. En juillet 2008, Dieudonné fait baptiser sa fille par l’abbé traditionaliste Philippe Laguérie, avec pour parrain Jean-Marie Le Pen.

Dieudonné déclarera à propos de ce dernier : « Il y a quelques années nous nous sommes beaucoup battus avec Jean-Marie Le Pen. On ne peut faire la paix qu’avec ses adversaires. Je pense qu’un jour la périphérie et les extrêmes se rejoindront contre le centre. Les gens de l’extrême sont très attachés à la justice. Ma rencontre avec Le Pen est un débat sur le colonialisme, l’indépendance des pays africains, le nationalisme. Je préfère que les gens débattent et ne soient pas d’accord. »

La quenelle

Membres d'un groupe de rap effectuant une quenelle sur le site de la bataille de Poitiers

La quenelle, le geste initié par l'humoriste qui tire son nom d'une spécialité culinaire lyonnaise, représente un fist-fucking. Il deviendra progressivement le geste anti-système par excellence effectué à la fois par des jeunes issus de l'immigration, des militants anti-mariage gay, des militaires. A partir de l'hiver 2013, les médias dominants tenteront d’accréditer l'idée qu'il s'agit d'un "salut nazi inversé" et le député centriste Meyer Habib déposera une loi visant son interdiction.

L'ananas

Dieudonné face à la répression

Public

Dans un sketch, Dieudonné a comparé son public à "une boîte de crayons de couleurs". Selon Le Monde du 8 janvier 2014 "Il suffit d’assister à l’une de ses représentations au Théâtre de la Main d’Or, à Paris, pour lui donner ce crédit : il est peu de salles en France dans lesquelles on retrouve – côte à côte et riant des mêmes blagues – des Arabes, des Noirs, des Blancs, des jeunes de cités, des électeurs de gauche, d’extrême gauche, d’extrême droite, des racistes, des antiracistes, des antisémites et des antisionistes… Tous réunis pour rire aux dépens de la communauté juive – grande absente, à de rares exceptions près, de la « boîte de crayons »".

Liens

Outils personnels