Metapedia connaît une importante phase d'expansion et nous avons, de ce fait, besoin de votre aide pour l'accroître : faîtes un don pour la cause.

Clara Lanzi

De Metapedia.

Claralanzi.jpg
Tombe de Clara Lanzi au Père Lachaise

Clara Lanzi (Ajaccio, 13 mai 1915 - Paris, 22 octobre 1986), militante nationale qui soutint le combat de l'Algérie française.

D'origine corse, Clara Lanzi eut trois frères, dont l’un sera pianiste et compositeur sous le nom de Léo Preger et un autre l`artiste peintre François Lanzi. Elle était également arrière-petite-nièce de S.E. l’Evêque Casanelli d'Istria (XVIIIe) et petite-nièce du Père missionnaire Santoni, recteur du Grand Séminaire d’Ajaccio (XVIIIe). C’était une chrétienne et patriote fervente.

Très jeune, elle se passionne pour la politique. Elle militera toute sa vie durant dans des mouvements patriotiques. Pressentant très tôt la politique d’abandon de l’Algérie française et les drames qui vont naître de cette tragédie annoncée, elle décide, sans moyens, à son domicile, avec quelques amis de créer une association qu’elle appellera le Secours de France. Ce sera fait le 15 août 1961, jour de la fête de l’Assomption de la Très Sainte Vierge Marie.

Cette Association, qui plongeait ses racines dans la tradition chrétienne et patriotique, se fixera comme objectifs de secourir toutes les victimes de leur foi en la Patrie lors des évènements qui marquèrent l’abandon de l’Algérie française, et plus spécialement les harkis rescapés des massacres, parqués dans des camps insalubres, et abandonnés de tous ; les rapatriés ; les familles des soldats perdus en fuite à l’étranger ou emprisonnés. Ils seront soutenus, aidés moralement et matériellement, par Clara Lanzi, qui pendant toutes ces années convaincra de nombreuses personnalités de l’aider à soutenir les actions du Secours de France.

Elle s’investit totalement dans cette Association, développant une énergie sans faille qui lui valut de nombreux soutiens et amis ; parmi ceux-ci le Bachaga Boualem, de grands avocats - Maîtres Jean-Louis Tixier-Vignancour et Jacques Isorni -, des hommes politiques importants - le Président Georges Bidault, Jacques Soustelle -, des écrivains célèbres - Marcel Aymé, Jean Anouilh, Gustave Thibon -, des militaires - le Général Weygand, le Colonel Pierre Château-Jobert, le Commandant de Saint-Marc -, des représentants de la hiérarchie catholique et bien d’autres encore.
Outils personnels