Zeus

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher
Zeus seigneur de l'Olympe

Zeus, époux de la déesse Héra, est le plus grand des dieux grecs et maître de l'Olympe. Il règne sur les cieux, les nuages et l'ensemble du monde. Il est connu sous bien d'autres noms dans le reste de l'Europe. Les Romains le prénomment Jupiter, les Celtes Taranis, les Germains Odin ou Thor.


Représentation

Il est représenté comme un homme musclé et barbu, d'âge mûr, armé du foudre et protégé par l'Égide. Il est parfois montré trônant au sommet de l'Olympe, sceptre et coupe à libations en main, et couronné de laurier. Dans le temple de Zeus à Olympie, la statue chryséléphantine du dieu créée par Phydias était si sublime qu'elle était censée porter chance à quiconque la verrait ne serait-ce qu'une seule fois dans sa vie.

Comme maître des cieux et du monde, l'aigle est l'animal qui lui est le plus souvent associé. Pour séduire ses maîtresses divines, nymphes ou mortelles, Zeus est capable de se métamorphoser en une grande variété de créatures. Les plus connues sont celles d'un taureau (Europe), d'un cygne (Leda), d'un aigle (Héra et Ganymède), et d'une pluie d'or (Danaé).


Symbolique

Zeus est le roi des dieux, et à ce titre représente le pouvoir souverain et impartial régissant l'univers. Dans les nombreuses querelles des mortels, comme la guerre de Troie, il essaie de ne pas prendre parti, bien qu'il ait un faible pour ses descendants, légitimes ou pas. Il est régulièrement invoqué dans l'Iliade et l'Odyssée comme le dieu de justice, celui qui répare les torts et châtie les coupables. Les manifestations de Zeus sont censées garantir le bon droit d'un parti. Dans l'Odyssée, Ulysse supplie Zeus de lui envoyer un signe afin de légitimer sa vengeance envers les prétendants de Pénélope. Le héros est exaucé par un éclair en plein jour dans un ciel sans orage. Le tonnerre et les éclairs sont considérés comme des manifestations de la volonté divine dans toutes les civilisations indo-européennes y compris en Inde avec le dieu Varuna.


Légendes

Il existe de très nombreuses légendes concernant Zeus. Sa naissance est très bien connue et décrite notamment par Hésiode dans la Théogonie. Zeus est le petit-fils d'Ouranos et fils des titans Cronos et Rhéa. Cronos, ayant appris qu'un de ses descendants le détrônerait de sa charge de souverain de l'univers, décida d'avaler tous ses enfants dès leur naissance. Cependant, Rhéa sauva son dernier né, Zeus, en remplaçant le nouveau-né par une pierre entourée de langes. Zeus grandit à l'écart de sa famille en Crète et fut allaité par la chèvre Amalthée. Devenu adulte, Zeus fit avaler une potion vomitive à son père et libéra ses frères et sœurs. Il emprisonna par la suite Cronos et les autres titans dans le Tartare et Zeus hérita de la domination des cieux et du monde, alors que ses frères Poséidon et Hadès gouvernaient respectivement les eaux et le monde des morts.

Durant la titanomachie, Zeus est le seul dieu assez courageux pour faire face au monstre Typhon, fils de la vieille Gaia. Après l'avoir foudroyé, il l'emprisonne sous le mont Etna. Les tremblements de terre et éruptions volcaniques de la montagne seraient causés par les spasmes de Typhon captif.

Zeus eut de très nombreux descendants, souvent au grand dam de sa femme Héra. Ses rejetons les plus connus sont la déesse Athéna, sortie tout armée de son crâne, et le dieu du vin Dionysos qu'il a eu avec Sémélé. Cette dernière n'étant pas sûre de la nature divine de son amant, Héra lui conseilla perfidement de demander à Zeus de se montrer dans toute sa gloire. La naïve Sémélé la crut et mourut finalement environnée d'éclairs quand Zeus se révéla à elle "dans toute sa gloire". Le dieu recueillit son bébé (le futur Dionysos) et décida de le coudre sous sa cuisse ("la cuisse de Jupiter") en attendant sa naissance.