Parti solidaire français

De Metapedia.

Le Parti solidaire français est une petite structure nationaliste dirigée par Thomas Werlet et qui a succédé en janvier 2009 à la Droite socialiste que dirigeait le même militant. Lors des élections européennes du 7 juin 2009, ce mouvement a soutenu et appelé à voter pour la Liste antisioniste en Ile-de-France.

Après un an d'activité intense suivant sa création, le PSF sera mis en sommeil dès janvier 2010, avant d'être réactivé en avril 2011. Le PSF s'est doté d'une branche jeune : les Jeunesses solidaires françaises, d'un mouvement de scoutisme : le Front des travailleurs français, d'un journal en ligne Le National émancipé et d'une permanence à Villeneuve-le-Roi (94). En 2011, il revendiquait 200 militants en France.


Programme

Le programme rendu public lors de sa création est le suivant :

I

Le Parti Solidaire Français se veut le garant de l'indépendance et de la grandeur de la France.

II

Le Parti est nationaliste car il défend l'identité des composantes ethniques de la France; l'homme tient de la nature ses droits fondamentaux, mais ils ne lui sont garantis que par les communautés qui l'entourent : sa famille qui l'élève, l'emploi qui le nourrit, la nation qui le protège. Les citoyens doivent à la Nation leur travail et leurs ressources.

III

Le Parti veut engager une rupture politique et sociale radicale afin de poser des bases nationales et solidaires en les substituant au mondialisme et au concurrencialisme.

IV

Le Parti est anti-sioniste, il brisera l'échine de l'idéologie sioniste et de ses avatars politiques, pour rendre le pouvoir au peuple français.

V

Le Parti est socialiste, et veut libérer les masses sociales françaises de la finance et du capitalisme international en prônant des dynamiques fondées sur la solidarité. Tout citoyen qui cherche son bien propre hors de l'intérêt commun va contre la raison et contre son intérêt même.

VI

Le Parti combat la suprématie parisienne dans la vie publique française au profit de la France réelle, car le Parti Solidaire Français est d'abord et avant tout pour la défense du peuple français dans son intégralité.

Il a été remplacé par la suite par Les XX points du Parti Solidaire Français

I

Le Parti Solidaire Français se veut le garant de l'indépendance et de la grandeur de la France.

II

Le Parti est nationaliste car il défend l'identité des composantes ethniques de la France, l'homme tient de la nature ses droits fondamentaux, mais ils ne lui sont garantis que par les communautés qui l'entourent ; sa famille qui l'élève, l'emploi qui le nourrit, la nation qui le protège. Les citoyens doivent à la Nation leur travail et leurs ressources.

III

Le Parti veut engager une rupture politique et sociale radicale afin de poser des bases nationales et solidaires en les substituant au mondialisme et au concurrencialisme.

IV

Le Parti est anti-sioniste, il brisera l'échine de l'idéologie sioniste et de ses avatars politiques, pour rendre le pouvoir au peuple français.

V

Le Parti est socialiste, et veut libérer les masses sociales françaises de la finance et du capitalisme international en prônant des dynamiques fondées sur la solidarité. Tout citoyen qui cherche son bien propre hors de l'intérêt commun, va contre la raison et contre son intérêt même.

VI

Le Parti combat la suprématie parisienne dans la vie publique française au profit de la France réelle, car le Parti solidaire français est d'abord et avant tout pour la défense du peuple français dans son intégralité.

VII

Le Parti veut rendre le pouvoir au peuple en brisant le monopole technocratique de la bourgeoisie cosmopolite.

VIII

Le Parti veut organiser la création d'un état français solidaire fondé sur ses entités ethniques historiques.

IX

Le Parti n'est ni de gauche ni de droite, il est national et solidaire. Il se tient éloigné des idées extrêmes, tout comme de la tiédeur insipide du centrisme. Il est patriote car très attaché à l'identité et à la pérennité de la France et social dans son désir de cohésion et d'entente sociale.

X

Le Parti veut engager une révolution démographique qui se base sur une politique de reconquête nataliste.

XI

Le Parti insiste sur l'indispensable obligation de fermeture des frontières à l'immigration de masse. Il suspendra le droit du sol et appliquera le droit du sang, la nationalité est un héritage millénaire intimement lié à l'origine ethnique qui est propre à chaque peuple.

XII

Le Parti rejette l'universalisme et ses dérivés politiques issus du sionisme, de ses avatars communistes et capitalistes, il dénonce l'impérialisme sous toutes ses formes.

XIII

Le Parti considère que la solidarité Européenne est un impératif pour sauver les peuples d'une extinction programmée. Nous défendons l'idée d'une Europe unie et solidaire.

XIV

Le Parti récuse les droits de l'homme, création maçonnique.En réponse, il lui oppose la culture traditionnelle française comme base civilisationnelle.

XV

Le Parti est solidaire et soutien les peuples en lutte et ce, qu'ils soient africains, orientaux ou asiatiques. Il est partisan de la causes ethno-différencialiste.

XVI

Le Parti veut engager de grandes campagnes d'évolution spirituelle et physique au sein de la jeunesse de France.

XVII

Le Parti reconnaît et garantit comme libertés fondamentales : la liberté de conscience, la liberté de culte, la liberté d'enseigner, la liberté d'aller et venir, la liberté d'exprimer et de publier sa pensée, la liberté de réunion, la liberté d'association. L'exercice de ces libertés est réglé par la loi devant laquelle tous les citoyens sont égaux. Il ne s'engage dans un aucun combat de nature religieuse mais reconnaît la légitimité du catholicisme en France.

XVIII

Le Parti veut promouvoir une démocratie directe pour les questions de vie quotidienne. Il se méfie des corps intermédiaires qui prétendent représenter le peuple et préconise l'appel au peuple par plébiscite ou référendum.

XIX

Le Parti défend l'idée d'un modèle économique pragmatique assurant un rapprochement égalitaire entre les citoyens. Il s'inscrit dans la continuité de ceux qui, au long de notre longue histoire, ont voulu faire de la France un pays indépendant, puissant, respecté, prospère et solidaire.

XX

Le Parti Solidaire Français affirme que le peuple français est le seul arbitre pour désigner le type de régime dans lequel il veut vivre ainsi que son leader.

Ces vingt points seront ensuite quelque peu modifiés et prendront une tournure plus socialisante et moins ethnicisante lors de la réactivation du PSF en 2011.

I

Le Parti Solidaire Français se veut le garant de la souveraineté, de l'indépendance et de la grandeur de la France. La souveraineté de notre nation étant inaliénable, le Parti entend abroger les traités scélérats qui ont soumis le pays à des structures supranationales ou étrangères.

II

Le Parti est socialiste. Il entend libérer le peuple français de la finance et du capitalisme international en prônant des dynamiques fondées sur la solidarité sociale entre travailleurs de toutes classes. Tout citoyen qui cherche son bien propre hors de l'intérêt commun, va à l’encontre de la raison et à l’encontre de ses intérêts.

III

Le Parti veut engager une rupture politique et sociale radicale afin de poser des bases nationales et solidaires dans le travail en le substituant au mondialisme et à l’esprit de concurrence féroce qu’il induit.

IV

Le Parti défend l'idée d'un modèle économique pragmatique assurant un rapprochement égalitaire entre les citoyens. Il s'inscrit dans la continuité de ceux qui, au long de notre histoire, ont voulu faire de la France un pays indépendant, puissant, respecté, prospère et solidaire.

V

Le Parti est nationaliste car il défend l'identité de la France. L'homme tient de la nature ses droits fondamentaux, mais ils ne lui sont garantis que par les communautés qui l'entourent : sa famille qui l'élève, l'emploi qui le nourrit, la nation qui le protège. Les citoyens doivent à la Nation leur travail et leurs ressources.

VI

Le Parti entend décentraliser la vie publique afin de lutter contre un parisianisme qui nuit à la France réelle.

VII

Le Parti veut rendre le pouvoir au peuple en brisant le monopole technocratique de la bourgeoisie cosmopolite.

VIII

Le Parti veut organiser la création d'un Etat français socialiste indépendant de toute structure mondialiste politique, militaire et financière.

IX

Le Parti n'est ni de gauche ni de droite, il est socialiste et solidaire. Il se revendique d'une politique semblable à une gauche nationaliste. Ses idées, fondées sur le bon sens, le respect de l’identité nationale, la solidarité entre citoyens, constituent un humanisme français qui ne peut en aucun cas être jugé extrémiste.

X

Le Parti estime qu’il n’y aura pas de reconstruction pérenne de la nation sans une politique nataliste active.

XI

Le Parti insiste sur l'indispensable obligation de fermeture des frontières à l'immigration de masse ainsi qu'à la suppression du droit du sol.

XII

Le Parti rejette l'universalisme consumériste et ses dérivés politiques communistes et capitalistes issus du Nouvel Ordre Mondial. Il dénonce l'impérialisme sous toutes ses formes mondialistes.

XIII

Le Parti considère que la solidarité européenne est un impératif pour sauver les peuples d'une extinction programmée. Nous défendons l'idée d'une Europe unie et solidaire.

XIV

Le Parti récuse les droits de l'homme, création maçonnique. En réponse, il leur oppose les droits du citoyens, ceux-ci appuyés par l'ensemble de la culture traditionnelle française et européenne comme base de civilisation.

XV

Le Parti est solidaire et soutient les peuples en lutte et ce, qu'ils soient africains, orientaux ou asiatiques. Il est partisan de la cause alter-nationaliste.

XVI

Le Parti veut réformer intégralement les structures éducatives nationales et engager de grandes campagnes de développement intellectuelles, physiques et spirituelles au sein de la jeunesse de France.

XVII

Le Parti reconnaît et garantit comme libertés fondamentales : la liberté de conscience, la liberté de culte, la liberté d'enseigner, la liberté d'aller et venir, la liberté d'exprimer et de publier sa pensée, la liberté de réunion, la liberté d'association. L'exercice de ces libertés est régi par la loi devant laquelle tous les citoyens sont égaux. Le Parti ne s'engage dans un aucun combat de nature religieuse, mais reconnaît la légitimité du catholicisme en France.

XVIII

Le Parti veut promouvoir une démocratie directe pour les questions de vie quotidienne. Il se méfie des corps intermédiaires qui prétendent représenter le peuple et préconise l'appel au peuple par plébiscite ou référendum.

XIX

Le Parti est antisioniste. Il combat le racisme dominateur de l’idéologie sioniste, ethnocentriste et messianique par nature.

XX

Le Parti Solidaire Français affirme que le peuple français est seul souverain pour désigner le type de régime sous lequel il veut vivre.

Par ailleurs, le PSF s'est doté d'une charte du travail de 80 articles.

Contact

  • PSF, 43 avenue Le Foll 94290 Villeneuve-le-Roi - Courriel: [email protected] - Tél.: 06.10.29.57.64

Liens externes

Outils personnels