Friedrich Ludwig Jahn

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Friedrich Ludwig Jahn, né le 11 août 1778 à Lanz dans le Brandebourg et décédé le 15 octobre 1852 à Freyburg en Saxe-Anhalt, est un pédagogue allemand, promoteur de la gymnastique et du nationalisme germanique via son organisation « Turnverein » au sein du mouvement gymnique allemand.

Friedrich Ludwig Jahn

Œuvre

  • Bereicherung des hochdeutschen Sprachschatzes, Leipzig, 1806.
  • Deutsches Volksthum, Lübeck, 1810.
  • Runenblätter, Frankfurt, 1814.
  • Die Deutsche Turnkunst, Berlin, 1816.
  • Neue Runenblätter, Naumburg, 1828.
  • Merke zum deutschen Volksthum, Hildburghausen, 1833.
  • Selbstvertheidigung, Leipzig, 1863.

Citations

« S’il ne connait pas l’histoire de sa patrie, le citoyen ne peut aimer celle-ci, s’il ne connait pas les vertus de ses ancêtres, le citoyen ne peut s’efforcer de les imiter; s’il n’a pas entendu parler des patriotes d’antan, il ne peut suivre leur exemple, bref, si le citoyen ne connait pas son histoire nationale, il n’est plus qu’un jouet aux mains de l’escroc rusé.

Friedrich Ludwig Jahn » [1]

Sources

  • Jean Mabire, Les Grands Aventuriers de l'Histoire, Les éveilleurs de peuples, Fayard, Paris, 1982.

Musée

Un musée Friedrich Ludwig Jahn se trouve à Freyburg en Saxe-Anhalt, un endroit où il a passé une partie de son existence et est décédé [2].