Metapedia connaît une importante phase d'expansion et nous avons, de ce fait, besoin de votre aide pour l'accroître : faîtes un don pour la cause.

Michel Drac

De Metapedia.

Michel Drac (9 janvier 1970- ) est un blogueur et éditeur, proche de la mouvance identitaire bien qu'ayant milité à Égalité et réconciliation. Il a travaillé comme contrôleur de gestion, après avoir fait une école de commerce et de gestion.

Sommaire

Un blogueur et conférencier identitaire

Fondateur du site Scriptoblog, Michel Drac intervient de manière récurrente sur les sites et les journaux liés à la mouvance dite « identitaire », à l'extrême droite dure, au courant national-sioniste et au catholicisme de tradition, comme Novopress, Radio Courtoisie, Enquête et débat, Radio Notre-Dame, le Centre Saint-Paul (lié à l'Institut du Bon Pasteur dirigé par l'abbé Guillaume de Tanoüarn) ou Boulevard Voltaire. Le site Fdesouche, pour sa part, lui ouvre fréquemment les colonnes de son annexe économique Fortune.

Un éditeur

Michel Drac a fondé en 2007, la maison d'édition Le Retour aux sources afin, principalement, de publier ses propres oeuvres.

A cette enseigne, il a fait paraître deux numéros de la revue Libres.

Un sympathisant d'Israël

Bien qu'ayant milité à Égalité et réconciliation, Michel Drac n'a jamais caché sa sympathie pour Israël et le sionisme comme en témoignent ces extraits d'un texte, The usual suspect, qu'il a publié sur le site Sriptoblog le 13 septembre 2007 pour rendre compte de la première université d'été de ce mouvement :

"Vient le moment de vérité. L'orateur parle, au détour d’une phrase, d'Israël. Avec Roubachof, nous échangeons un coup d’œil entendu. On a vu la queue du loup !

Comprenez bien ce qui nous dérange. Que l'orateur dénonce l’islamophobie comme une pathologie instillée à certains milieux nationalistes par la propagande « atlanto-sioniste », pas de problème. Son propos recouvre une réalité que nul ne peut nier, sauf à se ridiculiser. Mais quand, sous prétexte de refuser l’islamophobie, il nous demande de cautionner l’antisionisme, ça coince. On peut être à la fois non islamophobe et non antisioniste, tout comme on peut être non islamophile et non sioniste.

(...)

Pendant ce temps-là, Roubachof va voir l'orateur et lui fait remarquer qu'il a une tendance un peu maniaque à parler d' « entité sioniste » au lieu d’« Etat d’Israël », et à voir les juifs derrière tous les maux du monde.

Ça le fait marrer, l'orateur .

Ben pas nous.

Nous autres, ici, sur Scriptoblog, on a quelques copains qui ont de la famille en Israël. On en a même qui envisagent d’aller y vivre.

Or donc, comme on connaît ces gens, on n’arrive pas à se mettre dans l’idée qu’ils sont des abstractions, vivant dans une entité.

La nation israélienne existe, parce qu’un fait accompli, c’est un fait accompli. Et cette nation a le droit de vivre comme toutes les autres nations du monde. Ces cinq ou six millions de mecs ont le droit de vivre sans prendre des roquettes sur le coin de la gueule.

Que la politique de colonisation israélienne ait parfois été honteuse, c’est un fait. Mais cela ne permet pas de nier le droit des Israéliens à exister. Les gens n’ont pas à justifier de leur existence. Jamais.

(...)

Je note que Jean Robin est, comme moi, un non juif d’origine juive, ce qui le place dans une assez bonne situation pour juger de ces questions-là avec objectivité. Il a en quelque sorte un pied dans chaque camp."

Un défenseur de thèses marginales et incapacitantes

Théorisant l'incapacité du courant auquel il appartient à agir sur le réel, Michel Drac a créé le « concept fractionnaire ». Il affirme être "persuadé que ce sont les minorités qui incubent les systèmes de représentation", il suggère à la "dissidence française" de s’organiser en "contre-société fractionnaire", pour prospérer "à l’intérieur de la société ordinaire comme un cancer", avant de prendre le contrôle de cette "société ordinaire" par une stratégie méthodique d’infiltration.

C'est dans ce cadre qu'il a vanté l'action des survivalistes et des Nationalistes autonomes dans Rivarol (30 septembre 2011) et déclaré que la solution politique actuelle consistait à "créer des Bases autonomes durables, à l'intérieur desquelles nous pourrions vivre décemment, pour secréter progressivement une contre-société, une société distincte de celle pilotée par les classes dirigeantes. Il y a deux façons de résister : en prenant d'assaut la Bastille, ou en constituant des maquis. A ce stade, va pour le maquis. C'est dans nos moyens. Le but est de ne plus dépendre du système, pour pouvoir continuer à lutter contre lui."

Oeuvres

  • Céfran (2007, Le Retour aux Sources)
  • Troll n'Roll (2007, Le Retour aux Sources)
  • Tapis de Bombes (2007, Le Retour aux Sources)
  • Eurocalypse (avec Michel Drac, dans le cadre du Collectif Solon, 2008, Le Retour aux Sources)
  • De la Souveraineté (2008, Le Retour aux Sources)
  • Chroniques systémiennes (2009, Le Retour aux Sources)
  • La question raciale (2009, Le Retour aux Sources)
  • Crise ou coup d’Etat ? (2009, Le Retour aux Sources)
  • Crise économique ou crise du sens ? (2010, Le Retour aux Sources)
  • G5G (avec Serge Ayoub et Michel Thibaud, 2010, Le Retour aux Sources)
  • Choc et simulacre (Collectif, présenté par Michel Drac, 2010, Le Retour aux Sources)
  • Le 11 Septembre n'a pas eu lieu (Collectif, contribution de Michel Drac, 2011, Le Retour aux Sources)

Liens externes

Outils personnels