Paul Rassinier

De Metapedia
Aller à : navigation, rechercher

Paul Rassinier, né le 18 mars 1906 à Bermont et mort le 28 juillet 1967 à Paris, est un historien français, militant politique, député socialiste et professeur d'histoire, géographie et littérature.

Membre du Parti communiste français dès 1922, il milite ensuite au Parti socialiste (SFIO) jusqu'au début de la Deuxième guerre mondiale. Il s'engage alors dans la résistance non-communiste. Il est l'un des fondateurs du mouvement Libération-Nord. Arrêté en 1943, il est détenu deux ans aux camps de concentration de Buchenwald et de Dora-Mittelbau.

« Après la libération M. Rassinier, invalide de guerre à 100 % + 5 degrés, se présenta à Belfort aux élections pour la deuxième Assemblée constituante (2 juin 1946) sur la liste S.F.I.O. conduite par M. Gaston Naegelen, dont il était le suivant immédiat. Elu, M. Gaston Naegelen mourut au mois d'août suivant et M. Rassinier lui succéda jusqu'aux élections de novembre 1946, où il fut battu. » [1]

Après la guerre, il s'adonne aux recherches historiques sur les événements les plus récents. Ses travaux l'amènent remettre en cause les versions officielles de certaines thématiques et à devenir l'un des premiers révisionnistes historiques.

Publications

  • Passage de la ligne : du vrai à l'humain, éditions Bressanes, 1949.
  • Le Mensonge d'Ulysse, 1950, plusieurs éditions (l'édition de La Librairie française de 1961 porte la mention "5e édition " ; dernière édition : Éd. Ulysse, 1998).
  • Le Discours de la dernière chance, Essai d'introduction à une doctrine de la paix, Bourg-en-Bresse, La Voie de la Paix, 1953
  • Candasse, ou le Huitième péché capital, histoire d’outre-temps, ill. Pierre Allinéi, Blainville-sur-mer, Amitié par le livre, 1955
  • Le Parlement aux mains des banques, 1955
  • L'Equivoque Révolutionnaire : essai, Golfe-Juan : Défense de l’homme, 1961
  • Ulysse trahi par les siens, La Librairie française, 1961.
  • Le véritable procès Eichmann ou les vainqueurs incorrigibles, Les Sept Couleurs, 1962.
  • Le Drame des juifs européens, éd. Les Sept Couleurs, 1964
  • L'opération Vicaire, La Table ronde, 1965.
  • Les Responsables de la Seconde Guerre mondiale, Nouvelles Éditions latines, 1967.