Metapedia connaît une importante phase d'expansion et nous avons, de ce fait, besoin de votre aide pour l'accroître : faîtes un don pour la cause.

Hevoud

De Metapedia.

Le hevoud dans le titre de Breiz Atao
Breizh atao, n° 74, p. 534
L'hevoud est un ancien symbole celtique, forme locale de la croix gammée.

Utilisation politique en Bretagne

C'est dans le numéro n° 74 de février 1925 du journal Breiz Atao que fut utilisé pour la première fois l'hevoud comme insigne du mouvement éponyme (page 534, en en-tête des comptes-rendus d'activité des sections).

Le 3 février 1929, Breiz Atao n° 34 (nouvelle numérotation et organe du Parti autonomiste breton) devient hebdomadaire, et l'hevoud disparaît de la Une, où elle figurait en en-tête, avec l'hermine, depuis le n° 14 du 1er avril 1928.

En mai 1930, en Une, figure une explication : « Un concours artistique pour le nouvel insigne du Parti. Le Conseil Politique a décidé, dans sa séance de dimanche dernier, d'ouvrir un concours pour doter le Parti d'un nouvel insigne. Depuis déjà longtemps, on pourrait dire depuis son adoption en 1925, on faisait contre l'insigne actuel du Parti, la croix gammée ou hevoud, des objections très fondées, en particulier, d'être déjà l'emblème d'associations étrangères à la Bretagne ayant un caractère politique très marqué. La décision du Conseil Politique coupe court à toutes ces objections. Un concours est donc ouvert entre les artistes. »

Une carte d'adhérent du PNB, 1936
Au sujet des deux symboles majeurs du nationalisme breton, Olier Mordrel est très clair : « Un parti national s'est fondé à Rosporden. Il a adopté un drapeau gwenn ha du, inspiré du blason de nos anciens ducs, arborant un champ d'hermines sans nombre et neuf bandes, cinq noires pour les cinq évêchés de la Haute-Bretagne et quatre blanches pour ceux de la Basse. Il a choisi un insigne parmi les symboles magiques des vieux Celtes, le hévoud, qui n'est pas autre chose qu'une croix gammée, mais qui, au lieu de tourner dans le sens maléfique, tourne à droite, dans le sens bénéfique. » (Olier Mordrel, Breiz Atao, histoire et actualité du nationalisme breton, Alain Moreau, 1973)

En 1970, souhaitant absoudre Breiz Atao, Morvan Lebesque donna des précisions sur les dates : « En 1923, donc bien avant que le public français eût entendu parler d'un agitateur allemand nommé Adolf Hitler, Breiz Atao avait choisi pour insigne l'hevoud celtique, symbole d'union et de paix en forme de croix gammée ; dès 1929, lorsque les premiers drapeaux nazis apparurent sur les écrans de l'actualité, il se hâta de le changer » (Morvan Lebesque, Comment peut-on être Breton, p. 162).

Mais l'abandon de l'emblème ne fut qu'éphémère puisque, après une éclipse, le Parti national breton remit l' hevoud dans son journal Breiz Atao, le 29 janvier 1933 (Breiz Atao n° 167, p. 4, « La vie du parti »), la veille de la prise du pouvoir par Hitler en Allemagne. En 1936, on trouvait encore l'hevoud sur les cartes d'adhérents du PNB et il coiffait toujours la rubrique « La vie du parti », dans le numéro du 20 mars 1938 de Breiz Atao. Ce fut sa dernière apparition.
Outils personnels